15 October – United for Global Change – YouTube.

A WALL STREET: OCCUPATION DE LA RUE & REPRESSION:

youtube=http://www.youtube.com/watch?v=uiraDbcx14c

youtube=http://www.youtube.com/watch?v=iNyMr6VmGJo

youtube=http://www.youtube.com/watch?v=5rbXfelyIoM

youtube=http://www.youtube.com/watch?v=moD2JnGTToA

EN EUROPE: LA MARCHE DES INDIGNES VERS BRUXELLES:

Une intolérable atteinte aux libertés (arrestations arbitraires en masse des indignés)

Le traitement policier et judiciaire que le gouvernement français de Nicolas Sarkozy a réservé au passage à Paris, les 17-23 septembre, des marches d’Indignés venus de plusieurs pays d’Europe est non seulement intolérable sur le plan du droit et de l’exercice des libertés individuelles théoriquement garanties constitutionnellement; mais il révèle que ce que l’on avait coutume de nommer « démocratie » est en crise profonde et en décomposition avancée dans nos sociétés occidentales.

Que de jeunes citoyens européens estimant être privés de futur, s’affirmant et se comportant comme non violents, et souhaitant traverser l’Europe pour réclamer pacifiquement plus de démocratie, ou une réelle démocratie, soient accueillis dans le pays qui se targuait d’être celui des droits de l’homme par un harcèlement permanent et des brutalités policières graves (trois blessés le lundi 19 au soir); qu’ils se voient massivement embarqués sans raison apparente et placés en garde à vue le mercredi 21 au soir, puis inculpés de « dégradation de biens publics » sans preuve attestée, témoigne du niveau hallucinant de dégradation de nos droits individuels, de nos libertés, et en cela même de la démocratie dans notre pays.

Il ne suffit pas en effet de vouloir, pour le président Sarkozy, se hisser au rang international de libérateur du peuple lybien et de défenseur des libertés et de la démocratie, si dans le même temps son gouvernement, sa police, mettent tout en œuvre pour étouffer la voix de citoyens européens réclamant concrètement et pacifiquement ces mêmes droits sur les trottoirs parisiens. La démocratie ne vaut pas là et pas ici.

Si différent soit-il d’un pays à l’autre, entre l’Espagne, qui a lancé le mouvement le 15 mai dernier dans la foulée des révolutions arabes, le Portugal, qui a manifesté massivement le 12 mars, la Grèce, au bord de l’explosion sociale, et les autres pays d’Europe, dont la France, il n’en reste pas moins que le mouvement des Indignés est né du constat de la trahison des gouvernements de droite comme de gauche et de leur soumission aux impératifs des marchés, c’est-à-dire des rentiers, des actionnaires et des spéculateurs, dans une époque où le capitalisme financiarisé et mondialisé non seulement détruit tout ce qui fait le sel de nos vies, mais connaît et nous impose une quadruple crise : économique et financière, sociale, écologique, et politique.

Le mouvement des Indignés a connu depuis ce printemps une expansion sans précédent à travers l’Espagne, et se propose, en sillonnant l’Europe pour arriver à Bruxelles du 8 au 15 octobre, de lancer un mouvement encore plus profond, plus large, des peuples européens contre les politiques d’austérité et de destruction des services publics qui privilégient la défense des intérêts financiers. Il veut contribuer à refonder nos démocraties sur des bases qui donnent aux citoyens du pouvoir sur la conduite de leurs affaires.

Certes, les difficultés que connaît ce mouvement à se développer en France sont incontestables. Elles peuvent être attribuées à au moins quatre éléments: tout d’abord, une partie de la population française n’a pas encore touché le fond (ce qui est déjà le cas des habitants des quartiers populaires dans ce pays#) et survit grâce soit à un emploi encore conservé, soit au RSA et aux indemnités de chômage, tandis que les services publics bien qu’en voie de destruction avancée s’efforcent encore de fonctionner. Ensuite, les Français   sortent du grand mouvement de lutte de l’automne 2010 contre la réforme des retraites, et en sortent meurtris par ce qui a pu être analysé comme une énième défaite – analyse que nous ne partageons pas – et comme une trahison syndicale. Plus important encore, les politiques néo-libérales menées ces dernières années ayant été le fait de gouvernements de droite, une large partie de la population française garde les yeux tournés vers l’élection présidentielle d’avril 2012 et conserve ses illusions quant à ce que pourrait être une politique  confiée aux leaders sociaux-démocrates. Enfin, à la différence de ce qui se passe en Grèce, au Portugal et en Espagne, où déjà une grande partie de la population partage le même chômage, la même précarité et la même paupérisation, en France le capital a réussi jusqu’ici à diviser les classes populaires de multiples façons et les luttes, bien que nombreuses et multiples, restent isolées les unes des autres#.

Il n’empêche. Voilà que se lève en Europe, à la suite et en ligne directe du printemps arabe, un vent de révolte et d’exigence de pouvoir collectif face à la destruction systématique de nos vies et de notre environnement. Cet espoir, pour nous lointains héritiers de 1789,  devrait au moins inspirer respect, écoute, voire adhésion.

C’est le contraire qui se passe. Car comme le disent si bien Miguel Benasayag et Angélique Del Rey#, d’une part, Bernard Aspe#, d’autre part, nous vivons dans une « époque obscure », et sommes aussi les héritiers de la défaite du mouvement ouvrier révolutionnaire de la fin du XIXè siècle et du début du XXè siècle. Nous avons le plus grand mal à changer de logiciel politique et militant, à renoncer à une transcendance univoque et aux vieilles recettes organisationnelles – le parti d’avant-garde, la dictature du prolétariat, la démocratie représentative…- à inventer des initiatives concrètes et des expérimentations ici et maintenant, à nous doter d’un nouvel imaginaire#. Enfin, nous sommes sous la coupe de plus en plus liberticide (cf. la LOPPSI II#) d’un gouvernement à la fois aux abois sur le plan économique – la France n’est pas à l’abri de la prochaine faillite bancaire, après la Grèce, l’Italie, l’Espagne – , et tenté par les solutions autoritaires. D’où le traitement policier et judiciaire infligé aux Indignés venus de toute l’Europe sur leur route pour Bruxelles.

Au lendemain de cette option répressive tant sur le plan policier que judiciaire, il importe:

  • que les partis, les organismes et associations# se réclamant de la liberté et de la justice sociale expriment leur indignation devant le traitement infligé aux Indignés, interpellent le gouvernement, saisissent la Cour de justice Européenne…
  • qu’ils se joignent au mouvement des Indignés pour le renforcer, accroitre sa légitimité, lui assurer, par la reconnaissance de sa légitimité, une meilleure sécurité.

Cela suppose que ces partis s’engagent concrètement auprès de ce mouvement de jeunes citoyens européens attachés à la démocratie, et ce beaucoup plus qu’ils ne l’ont fait jusqu’ici. A nos yeux, il ne suffit pas en effet, pour se décerner un brevet de radicalité, de s’inviter à la Fête de l’Humanité, d’y vendre son dernier livre, et d’y présenter son programme pour les élections présidentielles d’avril 2012 et celles qui les suivront, sans daigner accorder un coup de chapeau à ce jeune mouvement citoyen. La Fête de l’Huma est depuis des années l’un des rendez-vous festifs et militants qui attestent, par son succès, du regain du politique et du retour de la guerre sociale en France. Mais on ne peut y parler tranquillement de la lutte sociale et ne pas se joindre au seul mouvement de lutte sociale à la fois citoyen, européen, et concret en train de se dérouler sous nos yeux…Nous sommes surpris de l’absence quasi totale de soutien et de reconnaissance de ce mouvement par les partis se disant favorables à la transformation sociale et écologique. Il serait grand temps qu’ils se réveillent.

Evelyne PERRIN, 23 septembre 2011, Paris

LCI pris en flagrant délit de désinformation:

http://www.agoravox.fr/actualites/medias/article/lci-pris-en-flagrant-delit-de-101209

 

DES INFOS VIA:

http://www.lebuvardbavard.com/2011/09/les-indignes-et-les-medias-incompetence.html

http://reelledemocratienamur.wordpress.com

———————————–

Les indignés @ Paris 17 septembre

youtube=http://www.youtube.com/watch?v=8qWkM6DqAT8

(vidéo des indignés à Paris en septembre 2011)

 

 

 

 

 

About these ads