Ce qui se passe à Strasbourg est grave. A l’heure où la liberté d’expression est en chute libre en France (dernier rapport d’Amnesty International), l’annulation d’une projection dans un squatt, suite à la pression morale exercée par les écrits publiques irresponsables ¹ d’une bande d’étudiants passablement bornés, reflète l’état actuel des non-débats de société inhérents aux affaires du monde.

Tôt dans la soirée était prévue la projection d’une enquête portant sur la façon qu’ont eu les grands médias de parler du 11 septembre aux états-unis, documentaire appelé « Épouvantail, Autruche et Perroquet » et proposé par le collectif « Re-Open911 » français local, des personnes demandant la ré-ouverture des enquêtes gouvernementales controversées sur les attentats. Une grande partie des familles de victimes, et du peuple américain, le demandent depuis 10 ans; un récent sondage national montre que 58% des français sont perplexes quand à la version officielle ². C’est donc, loin de tout courant politique, une large partie de nos concitoyens qui demandent démocratiquement, de se pencher sur la question.

Que s’est-il passé cette soirée ? À en croire les discussions rapportées, la raison avancée des pseudo « antifascistes » d’A.L quand à leur présence devant les grilles de la Maison Mimir (le lieu choisi pour la projection), était de s’assurer « qu’aucun « fasciste » ou « nazi » ne viendrait en douce à une projection qu’ils ont voulu voir annulée ». Un dialogue de sourd a été entrepris avec plusieurs personnes de la maison ou des passants, pour tenter de comprendre quelles étaient les raisons d’un tel emballement sur internet et jusque devant les grilles. Pourquoi parler de « gens d’extrême droite » dans un endroit fréquenté exclusivement de gens, qui à défaut d’avoir une préférence politique, sont, comme on dit « plutôt bien à gauche » intellectuellement ?
Voilà donc la fumeuse explication: « ce sont des thèses de l’extrême droite, de « soral » & co ».  En allant même plus loin, ils sortent eux-même du sujet en poursuivant: « Au final c’est de l’antisémitisme*, car ça prône la thèse du complot juif mondial ». Hein ? quoi ? pardon ? Vous parlez de quoi là les gars ? Je pense que personne dans l’entourage du squatt et des assos qui y gravitent, vont même jusqu’à entrevoir ça. De notre côté (et pour ma part) je ne suis pas (encore) au fait des penchant religieux des grandes familles de banquiers et industriels (dont il semble être question quand on parle des élites mondialistes) ni de leurs ancêtres. De futures recherches confirmeront -ou non- ce qu’ils avancent (hors contexte ?!), notons-le bien. Et quand bien même fussent-ils de confession juive, ces gens, il appartiendrait à chacun d’éviter tout amalgame et généralisation, ce qui bien sûr, pour quelqu’un d’objectif et un tant soit peu intelligent, coulera de source.
Ainsi donc, se poser des questions sur le 11 septembre ferait de vous une personne affiliée à l’extrême droite ?! C’est textuellement ce que ces zigotos soutiennent en tout cas.

Mais pourquoi cet amalgame étrange entre les faits du 11 septembre et l’extrême droite ? quels sont donc ces raccourcis intellectuels qu’ils empruntent ? On va essayer d’analyser objectivement;
Pour comprendre leur raisonnement primaire et, à l’opposé, le raisonnement des tenants du doute quand aux attentats, il faut s’intéresser au contexte mondial où, rappelons-le, tout est irrémédiablement lié et entremêlé dans une Histoire floue, et approximative quand il s’agit de son enseignement scolaire. Il faut en effet s’intéresser à l’argent, au pétrole, au libéralisme économique, à l’histoire récente du capitalisme, pour tenter d’entrevoir l’échiquier mondial actuel dont les joueurs ne sont, somme toute, pas si nombreux que cela. Il faut aussi arriver à entrevoir la possibilité que nous ne soyons que des pions, tous autant que nous sommes. ça n’est pas facile, de s’avouer manipulé. De même, peu de monde souhaite avouer son manque de connaissances et ses lacunes intellectuelles. Malheureusement peu de gens savent se remettre en question sur le fond et la forme.

Sans rentrer dans les détails du 11 septembre, il parait important, dans un premier temps, de savoir de quoi on parle si on veut publiquement exprimer une idée sur un sujet donné. Toute personne censée qui visionne ne serait-ce que la moitié des documentaires parus en 10 ans suite aux attentats, ne pourra que s’interroger sur le silence assourdissant des gouvernements américains successifs au sujet de de la version officielle bancale. Le « problème » est qu’il faut prendre du temps pour prendre connaissance de ces enquêtes, de ces recueils de témoignages de citoyens et d’experts. Or tout le monde n’a, objectivement, pas ce temps, premièrement, de par les contraintes sociales de notre monde moderne, et d’autre part, de part l’abrutissement général assuré par les chaines de médias corrompues à la solde de l’oligarchie « UMPS » et consorts (dans une vraie démocratie, réellement soucieuse du peuple, ne pourrait-il pas y avoir, par exemple, des chaines publiques de sondages d’opinions, un système qui laisserait la parole au plus grand nombre, en plus des chaines de divertissements ?)
Le problème, donc, et dans ce cas précis, est que ces « empêcheurs de projeter en rond » n’ont visiblement pas pris connaissance de la masse énorme de documents relatifs au 11 septembre (Que vous pourrez trouver sur notre site (http://activeast.free.fr/11septembre.htm) et plus exhaustivement, chez RE-OPEN911 (http://www.reopen911.info). Cela pose un problème d’objectivité, mais aussi pose la question: quelle idéologie, dogme ou précepte suivent-ils qui les fasse réagir de la sorte ?

Pourquoi passer du coq à l’âne en déplaçant le propos vers un hypothétique (et, apparemment, sulfureusement controversé)  « complot juif mondial » ? Doit-on invariablement soutenir (selon eux) cette idée, si on s’intéresse au 11 septembre ? Il va s’en dire qu’une grande majorité des gens présents ne comprennent pas cette démarche et ces reproches.

Le droit d’expression est clairement bafoué par des sois-disant « libertaires » autoproclamés. Demandons-leur ce que signifie pour eux la Liberté ?

La réaction de la maison Mimir induite par la découverte des publications calomnieuses d’ A.L. a été d’annuler purement et simplement la soirée de projection débat une heure ou deux avant qu’elle ne débute. Ce que je veux souligner là n’est pas tant la décision d’un groupe de ne pas prendre position « politiquement » parlant, ce qui est légitime, vis à vis de la précarité du squat, mais de souligner la gravité de la situation: le fascisme moral pur et simple opéré par des imbéciles à l’encontre de ceux qui devraient théoriquement être des « camarades » Cette pensée et cette action s’apparente à un dictat de la pensée, conduit par des soi-disant « antifascistes » … Ne devraient-ils pas, du coup, se tirer une balle ?

Pour les plus sceptiques, comment ne pas entrevoir le spectre du « diviser pour mieux régner » ? Je ne leur prêterais pas autant de forces de manipulation, préférant les prendre pour ce qu’ils sont: des clavioteurs, qui n’ont pas compris le sens de ce qu’ils revendiquent. Car ne pas connaitre un dossier est une chose; ne pas être d’accord  avec ceux qui doutent est une chose; mais insulter, intimider, faire en sorte d’annuler des projections débats en est une autre. Sous-entendre que les gens qui doutent sont des fachos nazis relève d’un haut degré de stupidité et révèle une étroitesse d’esprit affligeante. Et EUX voudraient changer le monde ?! non merci, je tiens à ma liberté d’expression.

Je ne connais pas spécialement les idées politiques précises des membres de RE-OPEN911 hors du contexte du 11 septembre, mais je connais les miennes. Comprendre le fascisme et les idées d’extrême droite pour remarquer que nous sommes dans une société totalitaire me permet d’affirmer, en tant qu’antifasciste convaincu, que je connais mes ennemis: les néo-libéraux capitalistes, l’oligarchie d’un autre âge, et, en général, toute personne qui entravera ma liberté. A bon entendeur

Les vrais fascistes sont au pouvoir, pas dans les squats. Bande de nases

Entre-temps, après quelques recherches rapides sur la polémique face à re-open911;
Que des « Bigards » sarkozystes ou des « Alex jones » soit-disants « proche de l’extrême droite américaine » ³  s’interrogent aussi ne va pas me rendre moins perplexe. Devrions-nous changer de trottoir quand on voit quelqu’un qui ne pense pas comme soit ? Bigard est sexiste et vote sarko .. et alors ? vous voulez le brûler ? c’est ça « libertaire » ? taper tous ceux qui ne pensent pas comme vous ? N’avez-vous pas pensé une seconde que ce système est assez puissant pour flouer les gens ? que notre conditionnement généralisé est tel que vouloir de tout un chacun qu’il soit à votre (fausse) image de gens « parfaits » ?

Nous déplorons que certains membres de re-open soient en contact, ou soutiennent, des personnes d’extrême droite. Nous ne cautionnons pas. Par contre, ça ne suffira toujours pas à mes yeux à discréditer le travail (mondial) de recherche d’une éventuelle autre vérité que la version officielle de ces dramatiques attentats terroristes.
A voir aussi qui est le plus « terroriste »: un gars qui pose une bombe, ou un empire qui en largue plusieurs tonnes ? Personnellement, le gouvernement américain et son appétit hégémonique, ses manipulations historiques à travers des organes comme la CIA, ses continuelles entrées en guerre sur fond de pétrole me font dire qu’ils sont de loin les plus gros terroristes de la planète (même un militaire américain le dit, au passage: http://www.youtube.com/watch?v=V3kIr-1VJwY).
Qui est le terroriste: les premières actions de la R.A.F pour dénoncer la guerre du Vietnam, ou les états-unis qui balancent l’Agent Orange (c’est d’ailleurs intéressant d’apprendre qui le fabriquait…)

Le problème, pour certains antifascistes, c’est les amalgames et l’étroitesse d’esprit; un exemple: T. Meyssan dit que le 11 septembre est un « insidejob », donc tous ceux qui pensent la même chose hériteraient des penchants politiques du sus-cité ?! Le problème est de confondre le fond et la forme.. certaines idées sont trans-partis politiques, n’en déplaise à certains. Que ce soit sur ce sujet ou sur d’autres, comme l’Europe.
Il y a une différence entre « être perplexe sur le 11 septembre » et  « soutenir kadhafi », comme le laisse entendre cet article ³. Du moins tout le monde ne fait pas ce genre de raisonnement. Mais maintenant qu’on en parle, à « choisir » entre kadhafi et l’Otan … le « choix » n’est pas facile, pour ceux qui connaissent et comprennent l’Otan.

Pour conclure, loin de toute polémique sur les instigateurs réels des attentats, nous nous positionnons, comme des  Mathieu Kassovitz et d’autres millions de personnes, pour exprimer nos doutes sur la version officielle, et dénoncer la manipulation grotesque dont le monde est la cible. A titre plus personnel, je regrette que des tarés se sentent représenter une mouvance intellectuelle libertaire bafouée par leur ignorance et leur manque de recul objectif. Dans leur tour d’ivoire, ils ne cessent de se réfugier derrière des mots galvaudés pour déverser leur fiel. Ils incarnent de fait l’opprobre anarchiste.

———————–
¹ http://www.alsacelibertaire.com/?p=4778
² http://www.reopen911.info/11-septembre/sondage-h-e-c-pour-reopen911-les-francais-et-le-11-9-11-questions-sur-le-11-septembre
³ http://conspishorsdenosvies.wordpress.com/2011/09/09/reopen911-porte-ouverte-vers-l-extreme-droite
* Différence entre ANTISÉMITISME et ANTI-SIONISME: http://www.dailymotion.com/video/xkp5p9_differences-entre-juifs-et-sionistes_news

http://activeast.free.fr

Publicités