ANTIFA!Aller, on va se baser sur la 1ere définition trouvée, sur Wikipedia (donc, à prendre avec prudence vu que c’est collaboratif et ouvert à tous; ne connaissant pas les mécanismes de discutions de groupe quand à la parution du contenu, nous resterons prudents). Nous mettrons en rouge des annotations pour nous en démarquer, ou en vert si le site ActivEast partage ce qui est dit.. (oui, vous avez lu… nous sommes assez objectifs et sincères pour prendre des risques face à des gens fermés et dangereux)
note: les liens (en vert, eux aussi, sur ce blog) sont laissés pour les recherches éventuelles d’internautes

——————————————-

DÉFINITION WIKI

(http://fr.wikipedia.org/wiki/Fascisme)

« Le fascisme (en italien fascismo) est un mouvement politique italien apparu en 1919. Très utilisé, le terme a par la suite pris un sens beaucoup plus large. Le terme même vient du mot « fascio » (« faisceau ») désignant le rassemblement des fusils au repos ou l’attribut du licteur dans la Rome antique. Il est nécessaire de cerner ses différents niveaux d’acception.

Au sens strict, le terme désigne le mouvement politique fondé par Benito Mussolini, ainsi que le régime qui était en vigueur sous la monarchie italienne quand Mussolini était au pouvoir, de 1922 à 1945. Adversaire de la démocratie, (oulla, pas bien ça) du parlementarisme, de l’individualisme, (pour nous l’individualisme face au bien commun des masses est un problème; il n’est cependant pas QUE de droite, il y a sûrement des individualistes de gauche..) de la société libérale héritée du XIXe siècle, du capitalisme et de la liberté économique, (On voit où ça nous mène .. qui dans la salle est POUR ces valeurs capitalistes libérales ?) du socialisme et du marxisme, le fascisme mussolinien est autoritaire (heu .. wé, ben pas nous), nationaliste, (Nous ne sommes pas nationalistes, bien loin de là; les communautarismes, dans leurs dérives, tendent à séparer; Or nous sommes INTERNATIONALISTES et certainement pas attachés au drapeau français et sa connotation  actuelle [qui sera abordée dans un tout prochain texte en cours d’écriture]) a recours à la violence et ne croit pas à l’égalité des êtres humains (?! ah ouai, quand même ?! ben passons alors). Ce sens strict est notamment utilisé par les historiens de l’Italie.

Au sens large, le terme fascisme a pris un sens générique. Il s’est étendu à tout mouvement politique s’appuyant sur un pouvoir fort, les métiers organisés en corporations, l’exaltation du sentiment nationaliste, (beurk) le rejet des institutions démocratiques et libérales, la répression de l’opposition et un contrôle politique extensif de la société civile (Re-beurk). Le nazisme s’est en partie inspiré du fascisme. (Tu m’étonnes … bande de psychopathes)

Dans son acception la plus large, le terme est employé pour disqualifier l’ennemi politique (ah .. tient … donc si on nous traite de fascistes, chez ActivEast, c’est que nous aurions en face des ennemis politiques ? ça permettrait, remarquez, de comprendre l’acharnement dont le site est victime: nous sommes en effet archi contre le système capitaliste libéral; nos détracteurs essaient-ils de le défendre? question posée.). Cette acception a été employée par les Soviétiques durant la guerre froide, dans le cadre de la « tactique du salami ». Dans la discussion politique contemporaine, le terme fasciste continue d’être employé comme une injure. Cependant, le fascisme est encore revendiqué par certaines mouvances d’extrême droite (les néofascistes). » (loin de le revendiquer, nous entendons le combattre; nous combattrons d’ailleurs toute forme d’atteinte à la démocratie du peuple et de sa liberté d’expression)

—————————————————-

Pour ActivEast, le fascisme prend forme depuis un bout de temps dans l’illusion de ce que l’on nous vend comme des démocraties, qui sont en fait mal nommées et qui devraient s’appeler telles qu’elles sont, des « gouvernances représentatives « . Ça nous permettrait, nous, le peuple, d’arrêter de croire que nous SOMMES en démocratie …  vous savez, « le peuple qui gouverne  » … Ce qui est FAUX: nous déléguons notre pouvoir de gouverner en nommant des représentants qui sont censés porter notre voix au plus haut lieux de l’état. Or il sera communément admis que la majorité des décisions ne sont pas les nôtres. Et quand des référendums sur l’entrée ou non dans l’europe disent clairement NON, en mai 2005,  ils sont ignorés, court-circuités pour être ratifiés par voie parlementaire. Où est le respect du résultat purement démocratique d’un référendum ? (qui, pour le coup en est l’expression la plus absente des systèmes capitalistes, et pourtant tellement démocratique ! Dans une réelle démocratie, ne pensez-vous pas qu’une chaîne de télé réellement « nationale » (dans la connotation des six chaines historiques) ne diffuserait pas des référendums pour les questions cruciales qui les concernent de près ? ponctués de débats citoyens, de propositions, comme une grosse boite à idées démocratique ? )

La dérive fasciste du système capitaliste occidental est amorcée depuis longtemps. Reprenez la définition de wikipedia, et en votre âme et conscience refaites l’expérience de comparaison avec la société d’aujourd’hui …


Des gens sont morts pour avoir, entre autres, dénoncé ces dérives, comme Aaron Russo et son (dernier) film « Amérique: de la Liberté au fascisme « . Nos sociétés occidentales dites « libres », « démocratiques », s’engouffrent irrémédiablement dans le flicage généralisé, la surveillance, le fichage, le contrôle total. Les nazis auraient-ils mieux fait ?
(cela n’a bien sûr rien à voir, mais rappelons-nous que Wernher von Braun, scientifique nazi, a été débauché, à la fin de la guerre, par les états-unis pour devenir un haut responsable de la NASA pendant 12 ans)

Alors, au final, « qui c’est les nazis » ?
Prétendre comparer ActivEast à des fascistes, ou à des nazis adeptes d’eugénisme est risible, immature, mais tellement dans l’ère du temps de la désinformation !

Mais qu’en est-il de groupuscules qui entendent s’opposer verbalement et physiquement à des projections-débats citoyennes, qui entendent aussi montrer leur désaccords à coup de barres-à-mines (c’est le cas en ce moment, sur Strasbourg, preuves à l’appui), qui déclarent publiquement, pour certains, être « contre la liberté d’expression  » car elle favoriserait des discours d’extrême droite (?!)

CONCLUSION

Nous pensons que les vieilles définitions et les classements arbitraires sont peut-être à revoir, au vu de la polémique strasbourgeoise fort intéressante, et révélatrice de la complexité du monde et l’emballement actuel des événements de l’histoire humaine.

antifa
A
ctiveast.free.fr

┌∩┐(◣_◢)┌∩┐
le système capitaliste