Les Indignés se sont levés en 2011 pour une démocratie réelle (activeast.free.fr/indignés), contre l’oppression de ceux qui gouvernent de manière oligarchique et professionnelle. « 99% contre 1% d’exploiteurs« . Voilà le combat des Indignés, de Wallstreet à Madrid en passant par les endroits les plus reculés de la planète.

On a souvent pu constater le manque d’informations circuler, on a pu voir l’interrogation des gens quand aux réelles revendications des Indignés. Après plusieurs mois de luttes incessantes dans des villes comme NewYork, Madrid, Franquefort, Barcelone (ou sporadiques dans beaucoup d’autres villes) sous le signe de l’Occupation des lieux publiques au nom de la démocratie réelle, participative et en opposition à la finance mondiale, avec la répression généralisée de ce mouvement et l’occultisme majoritaire des mé(r)dias, il urgeait de prendre le temps de réamorcer la contestation sur des bases plus claires.

Reste à déterminer qui compose notre monde, ces fameux 100%. Commençons par étudier de près quels sont ces fameux 1% qui détiennent une bonne partie de la planète, de par leurs fortunes, leurs sédentarisation politiques ou tout autre critère. Il ne s’agit pas forcément des personnalités les plus riches selon les classements annuels, mais plutôt des grandes familles ayant assis leur suprématies au fil des siècles. Quoiqu’on en dise, la forme de structure du pouvoir est pyramidale. Nous y retrouvons de grandes familles royales, de banquiers ou d’industriels, sans surprise. Nous mettrons cela en rapport avec certains pays et les États-Unis en particulier, qui ont dominé la seconde moitié du 20ème siècle.

Nous allons nous pencher sur ces personnes, illustrer certaines par des citations ou des documents vidéos.

♦ Les grandes familles

Ce graphique réalisé pour l’occasion tire ses sources de différentes recherches, résumées dans une vidéo du site Infowars, par Alex Jones

La Pyramide du pouvoir

FAMILLES (haut de la pyramide):

FAMILLES et personnalités (second niveau):

♦ La Finance mondiale [CONFÉRENCES]

♦ La City de Londres [DOCU]

À Londres, la première place financière du monde a assis son leadership sur un système «offshore», qui favorise l’évasion fiscale et le blanchiment d’argent. Plus de la moitié des fonds internationaux transitent par la City, à Londres, et près de 80 % des actifs des «hedge funds» européens y sont brassés. Ce leadership, la City le tient de son savoir-faire et de sa réputation. Avec la bénédiction de Westminster, la place financière a essaimé ses ramifications à travers le monde en créant des satellites offshore, qui pratiquent souverainement le secret bancaire et la soustraction d’impôts. Gibraltar, les îles Vierges, les îles Caïmans, les Bermudes, les îles Anglo-Normandes : près de la moitié des paradis fiscaux du monde battent pavillon britannique. À Londres, un bataillon de banquiers, fiscalistes et juristes s’affairent pour construire des montages via ces territoires plus avantageux fiscalement et moins contraignants juridiquement.Visionner le documentaire

♦ L’Histoire de la famille Rothschild

« Donnez-moi le pouvoir de créer la monnaie et je me moque de qui fait les lois »
(Mayer Amshel Rothschild.)

La famille Rothshild est incontestablement celle qui tient le haut du pavé. Dans ce documentaire, on y apprend plus sur la création du premier système bancaire international:

Partie 1Partie 2Partie 3

♦ La famille Rockefeller [Dossier]

S’intéresser à cette famille, c’est s’intéresser au pétrole, aux débuts du cartel pharmaceutique et à quantité de citations à remettre dans le contexte de la géopolitique mondiale. (lien)

♦ Zbigniew Brzeziński

Zbigniev Brzezinski, chef des B’naï B’rith de Pologne : « le choix du cardinal Karol Wojtyla comme successeur sur le siège pontifical fut fait par Zbigniev Brzezinski, chef des B’naï B’rith de Pologne et son grand électeur au conclave fut le franc-maçon cardinal König. » (Tiré de : leschroniquesderorschach.blogspot.fr)

♦ À qui appartient la Réserve fédérale américaine?

Qui n’a de « fédérale » que le nom


« Bien malin sera celui qui réussira à percer ce mystère! (Source)

Au cours du dernier siècle, de nombreuses rumeurs ont circulé et la spéculation demeure rampante à propos de la « Corporation de la Réserve fédérale », qui se trouve à être, dans les faits, la « Corporation privé # 62, domiciliée à Puerto Rico ». On est loin de New York…

Soyons clairs, la propriété de la Réserve fédérale demeure l’un des plus grands secrets du siècle dernier (et de celui-ci, jusqu’à preuve du contraire).

Tout a commencé avec la rédaction de l’Acte de 1913 qui prévoyait que les noms des propriétaires de la Réserve fédérale américaine devaient être gardés secrets. Même dans le site web de la Réserve fédérale, où l’on devrait mentionner les propriétaires, on ne retrouve absolument rien — le secret continue d’être jalousement gardé, près de 100 ans plus tard.

L’éditeur de la publication « The Reaper », R. E. McMaster, a peut-être mis le doigt sur quelque chose lorsqu’il a demandé à ses contacts bancaires, en Suisse, de lui dire, à lui, qui contrôle les actions (« stocks ») dans la « Corporation de la Réserve fédérale ». Voici la liste de noms que ses contacts lui ont fourni:

Non-seulement ces propriétaires contrôlent la Fed mais par extension, ils contrôlent les États-Unis (au complet).

Dans son livre intitulé « The Secrets Of The Federal Reserve », l’auteur Eustace Mullins va plus loin. Il dit que parce que la Réserve fédéral de New York (« Federal Reserve Bank of New York ») fixe les taux d’intérêts et contrôle l’approvisionnement en devise, à travers les États-Unis, les propriétaires de cette banque (centrale) sont les véritables directeur du système tout entier.

Mullins ajoute aussi que « les actionnaires de ces banques, qui sont propriétaires des actions de la Réserve fédérale de New York, sont les gens qui ont contrôlé les destinées politiques et économiques des États-Unis, depuis 1914″.

Et, selon Mullins, ces actionnaires sont… (Source)

argent Les Archives oubliées:le jeu de l’argent

argentAmerica freedom to fascism

Dans ce film Aaron Russo revient sur la création de la monnaie aux états-unis (ce qui inclue de fait le fonctionnement européen). Il parle du fait que l’une des plus grosse arnaque du gouvernement et des banques, est l’impôt sur le revenu, qui, en fait, est ILLÉGAL (aux États-Unis). Cependant, en France aussi on commence à s’interroger …

argent Voir aussi LES MAITRES DE LA MONNAIE


 

Les secrets de la Réserve Fédérale

de Eustace Mullins (Auteur), Michel Drac (Préface)

Les secrets de la Réserve FédéraleLa plupart des gens, aux États-Unis, en Europe et dans le reste du monde, pensent que les dollars en circulation sont créés par le gouvernement américain. Que le nom de « Réserve Fédérale », mentionné sur chaque billet, désigne une administration gouvernementale. Or, il n’en est rien : la « Réserve Fédérale » est une institution privée, possédée par des banques commerciales. Ce livre, traduit pour la première fois en français, a représenté quarante années de travail pour son auteur. C est probablement un des ouvrages les plus importants du XX° siècle. C est le seul livre brûlé en autodafé, par décision de justice, en Europe après 1945. C est une enquête minutieuse, servie par l’honnêteté et la compétence. C’est, aussi et surtout, une révélation sur la manière dont fonctionne réellement le monde, depuis un siècle. Dans ce livre vous apprendrez, entre autres choses, que : Le système de la Réserve Fédérale n’est pas fédéral. En outre, il ne possède pas les moindres réserves. C est un syndicat d émission monétaire, dont les membres se sont octroyé le privilège exorbitant de fabriquer l argent que vous gagnez durement. Sans ce système, il est très probable que les deux guerres mondiales n auraient pu être ni déclenchées, ni financées. Et surtout, vous apprendrez, que, pour citer Henri Ford, un grand capitaine d’industrie et un VRAI américain : « L’unique objectif de ces financiers est le contrôle du monde par la création de dettes inextinguibles. » Des mots qui, à l heure actuelle, prennent une actualité brûlante…

Le complot de la Reserve Fédérale

de Antony C Sutton

Le complot de la Reserve FédéraleVous êtes-vous jamais demandé si les Peuples dits « souverains » de nos grandes nations industrielles, soi-disant démocratiques, jouissaient encore du droit essentiel de battre monnaie ? Remarquable à cet égard, l’exemple de la Réserve Fédérale américaine, la banque centrale des Etats-Unis, montre bien à quel point le Peuple de cette nation s’est vu déposséder de ce qui constitue l’essence même de son économie. C’est à travers une enquête aussi haletante qu’indiscutablement documentée, qu’Antony Sutton retrace pour nous les agissements frauduleux qui ont conduit le Congrès américain à voter une loi qui livrait les Etats-Unis pieds et poings liés à ses banquiers – ratifiée en 1913 par un Président Wilson qui devait tout de son ascension à Wall Street. On restera en outre songeur en découvrant que ces manoeuvres s’inspirèrent du modèle des banques centrales européennes de l’époque, dont les propriétaires on ne peut plus privés mirent un point d’honneur à conseiller et appuyer leurs collègues d’outre-atlantique. Un livre clé qui éclaire d’un jour nouveau les problèmes de nos économies, par un auteur trop longtemps méconnu du monde francophone.



argent
  Voir aussi les articles du blog concernant la FED

♦ L’ile Jekyll, 1910

« Le 22 novembre de l’année 1910, le luxueux wagon privé du richissime sénateur Nelson Aldrich a été accroché au train qui reliait New-York au sud des Etats-Unis et quelques personnes s’embarquent en direction de la Georgie .

Le voyage durera deux jours et deux nuits et les occupants de ce wagon affecteront, avec une ostentation puérile, de ne pas se connaître bien que leur long périple ait le même but : la chasse au canard sur une petite île située à  quelques encablures des côtes de Georgie , l’île de Jekyll .

jekyll island

Notre groupe voyage sous des noms d’emprunts. Les participants avaient fait preuve de ruses de Sioux afin de ne pas se croiser avant l’ébranlement du convoi et s’étaient interdit de se nommer en s’adressant la parole – ou de n’utiliser que leurs prénoms – durant le temps que dura le voyage, tellement leur méfiance était grande et s’étendait au personnel de service . Un incognito total devait être préservé. L’un d’entre eux, qui n’avait jamais chassé de sa vie, portait même un grand fusil sur l’épaule afin de compléter le réalisme naïf du tableau.

Ces personnages, qui se comportaient de manière aussi étrange, représentaient pourtant à  eux seuls le quart de la richesse planétaire de l’époque. »
(lire la suite)

1 – La conspiration de l’Ile Jekyll
2 – La liste des conspirateurs
3 – La préhistoire du système monétaire : de la déclaration d’indépendance à  la crise de 1907
4 – John Fitzgerald Kennedy et la nouvelle tentative de réforme monétaire
5 – Les crises monétaires successives aux USA: 1869 – 1873 – 1893 – 1901 – 1907
6 – Les préparatifs du coup d’Etat constitutionnel
7 – Histoire de l’Histoire de la révélation au public du système de la Réserve Fédérale
8 – Ezra Pound et son combat contre l’usurocratie
9 – Le mécanisme de l’escroquerie de la Réserve Fédérale


♦ Situation en Europe: la pieuvre Goldman Sachs

CITATIONS:

Permettez-moi d’émettre et de contrôler les ressources monétaires d’un pays et je me moque de celui qui écrit ses lois (attribué à Mayer Amshel Rothschild)

« Un Rothschild qui n’est pas riche, pas juif, pas philanthrope, pas banquier, pas travailleur et qui ne mène pas un certain train de vie, n’est pas un véritable Rothschild »  (Edmond de Rothschild (1926-1997) – « Les Rothschild, rois des banquiers »  L’Express, 20 décembre 2007)

Les quelques personnes qui comprennent le système (argent et crédits) seront soit tellement intéressés par les profits qu’il engendre, soit tellement dépendantes des faveurs qu’il conçoit, qu’il n’y aura aucune opposition au sein de cette classe. D’un autre côté, les personnes incapables d’appréhender l’immense avantage retiré du système par le capital porteront leur fardeau sans se plaindre et peut-être sans même remarquer que le système ne sert aucunement leurs intérêts

Quelques-uns croient même que nous (la famille Rockefeller) faisons partie d’une cabale secrète travaillant contre les meilleurs intérêts des É-U, caractérisant ma famille et moi en tant qu’internationalistes et conspirant avec d’autres autour de la Terre pour construire une politique globale plus intégrée ainsi qu’une structure économique – un seul monde si vous voulez. Si cela est l’accusation, je suis coupable et fier de l’être.

(en) Some even believe we are part of a secret cabal working against the best interests of the United States, characterizing my family and me as « internationalists » and of conspiring with others around the world to build a more integrated global political and economic structure – one world, if you will. If that’s the charge, I stand guilty, and I am proud of it.

(Memoirs, David Rockefeller, éd. Random House; 1st Trade Ed edition, October 15, 2002 (ISBN 978-0679405887), p. 405

« Peu importe le prix de la Révolution Chinoise, elle a réussie de façon évidente; non seulement en produisant une administration plus dévouée et efficace, mais aussi en stimulant un moral élevé et une communauté d’ambitions. L’expérience sociale menée en Chine sous la direction du Président Mao est l’une des plus importante et des plus réussie de l’histoire humaine. » (David Rockefeller, commentant sur Mao Tse-tung, cité dans le New York Times du 8 octobre 1973)

 


Album « Les gens avant l’argent » par AE

CITATIONS Suite

Lorsqu’un gouvernement est dépendant des banquiers pour l’argent, ce sont ces derniers, et non les dirigeants du gouvernement qui contrôlent la situation, puisque la main qui donne est au dessus de la main qui reçoit. […] L’argent n’a pas de patrie; les financiers n’ont pas de patriotisme et n’ont pas de décence; leur unique objectif est le gain.” Napoléon Ier, dont les adversaires ont été financé par les Rothschilds.

Pour obtenir le contrôle total, deux ingrédients sont essentiels : une banque centrale, et un impôt progressif, pour que les gens ne s’en rendent pas compte.” Karl Marx (1818-1883)

Il est aussi dans l’intérêt d’un tyran de garder son peuple pauvre, pour qu’il ne puisse pas se protéger par les armes, et qu’il soit si occupé à ses tâches quotidiennes qu’il n’aie pas le temps pour la rébellion.” Aristote (384-322 A. J.-C.) , extrait de Aristote sur la Politique – traduction de J. Sinclair, publié en 1962.

Le but du Concil On Foreign Relations est la dilution de la souveraineté américaine et de l’indépendance nationale dans un tout puissant gouvernement mondial unique.” Chester Ward, Admiral à la retraite, et ancien membre du Council on Foreign Relations, dans un mémo en 1975.

La direction du Bureau du Président a été utilisée pour fomenter un complot pour anéantir la liberté des Américains, et avant que je ne quitte le Bureau, je dois informer les citoyens de ces conditions.” John Fitzgerald Kennedy (1917-1963), dans un discours fait à l’Université Columbia le 12 novembre 1963, dix jours avant son assassinat

En politique, rien n’arrive par hasard. Chaque fois qu’un évènement survient, on peut être certain qu’il avait été prévu pour se dérouler ainsi.” Franklin D. Roosevelt, président des Etats-unis de 1932 à 1945.

« Le but des Rockefeller et de leurs alliés est de créer un gouvernement mondial unique combinant le Supercapitalisme et le Communisme sous la même bannière, et sous leur contrôle. […] Est-ce que j’entends par là qu’il s’agit d’une conspiration? Oui, en effet. Je suis convaincu qu’il y a un tel complot, d’envergure internationale, en planification depuis plusieurs générations, et de nature incroyablement maléfique. » Lawrence Patton McDonald (1935-1983), congressiste américain tué dans l’attaque d’un vol de la Korean Airlines

« Qu’est-ce que l’histoire sinon une fable sur laquelle tout le monde est d’accord ? » Napoléon Bonaparte

« Lorsqu’un gouvernement est dépendant des banquiers pour l’argent, ce sont ces derniers, et non les dirigeants du gouvernement qui contrôlent la situation, puisque la main qui donne est au dessus de la main qui reçoit. […] L’argent n’a pas de patrie; les financiers n’ont pas de patriotisme et n’ont pas de décence; leur unique objectif est le gain. » Napoléon Bonaparte

« Le monde se divise en trois catégories de gens: un très petit nombre qui fait se produire les événements, un groupe un peu plus important qui veille à leur exécution et les regarde s’accomplir, et enfin une vaste majorité qui ne sait jamais ce qui s’est produit en réalité. » Nicholas Murray Butler, membre du CFR.

« Il y a deux histoires: l’histoire officielle, menteuse, puis l’histoire secrète, où se trouvent les véritables causes des évènements. »  Honoré de Balzac (1799-1850)

Autres citations ?

Susauxbanques.wordpress.com/citations/

Explicithistoire.wordpress.com/citations-histoire-s/

♦ Conclusion

La recherche de l’identité des 1% nous entraîne dans les bas fonds du capitalisme financier sauvage, largement cautionné par l’aristocratie mondiale, puisque jouissant des mêmes finalités: exploiter l’Humain. Cette caste dominante du monde, notamment composée de familles royales majoritairement protestantes et des familles de banquiers internationaux majoritairement juives, mais aussi de riches industriels. Pour faire taire les discours d’exclusive « domination juive mondiale » qui empêchent d’avancer sur ce sujet …

Il est, en ces temps incertains, plus que dangereux de parler de la confession de ces familles de banquiers. Relever ce détail semble historiquement conduire à la case d’antisémitisme, inexorablement. Ce n’est pourtant pas la couleur de la religion qui est pointée du doigt: c’est la profession d’usurier. Pourtant, oui, il est mainte fois rapporté que les écris sacrés de cette religion autorisent la domination par l’argent, qui plus est pour tous les « goys » (terme employé dans la religion judaïque pour désigner les non juifs, ceux que la bible appelle aussi les « gentils ») qui « vaudraient bien moins qu’un bon pratiquant »  ? Ça n’est bien sûr pas une généralité, mais cette notion est à comprendre. C’est en effet une preuve de communautarisme exacerbé, xénophobe quand elle est revendiquée de manière prosélytique. (J’aimerais beaucoup discuter avec des juifs orthodoxes pratiquants, ou non, pour aprofondir certains aspects du talmude et autres saintes écritures)

Une précision importante sur cette recherche de ces 1%: que ce soit antisémitisme ou complotisme, vous serez réduit à devoir vous défendre des pires déviances morales et intellectuelles. Il est ainsi intéressant de se pencher sur l’iconographie de la pieuvre (initialement la première personnalité à être caricaturée en pieuvre était John Davison Rockefeller, et non un juif) au sein d’une réflexion autours du documentaire « l’argent dette« , documentaire accusé (à tord) d’antisémitisme, mais volontiers qualifié par l’auteur comme « complotiste« , car faisant référence à une certaine « pieuvre noire » (?)

Il est aussi intéressant de se (re)pencher sur un simple billet d’un dollar. En votre âme et conscience, essayez d’expliquer le dessin dans le cercle de gauche.

La présence de ce dessin peut sûrement donner lieu à plusieurs interprétations quand au message profond. Une explication est d’affirmer que le peuple, « bête comme il est », ne pourrait pas prendre en main les affaires de la cité, et « qu’il aurait besoin » d’une « élite éclairée », car « pleine de connaissances ».

La tradition maçonnique nous a habitué aux petits secrets de sa profession, il n’est donc pas inconcevable d’expliquer ce dessin par une volonté établie de « domination » plus ou moins cachée dans un symbolisme.

Nous sommes les 99%, des frères et sœurs humains qui travaillons pour une minorité d’exploiteurs qui ont la main mise sur l’économie mondiale. La machine infernale avale tout sur son passage, et beaucoup sont contrains de se plier à ses règles immorales. Ils ont acquis un pouvoir et un cadre propice, auto verrouillé, pour passivement engranger les fruits du labeur des peuples. Mais ce pouvoir vacille, là haut dans sa tour d’ivoire. Le capitalisme agonise ! « Achevons le ? » La décroissance ne semble pas être individuellement insurmontable !

Pourquoi un tel optimisme ? pourquoi cette fois serait « la bonne » par rapport à toutes les tentatives du passé ? La conscience humaine s’est accrue, par le biais des réseaux communications: l’interconnexion des différentes cultures et endroits du monde accroit l’ensemble de la conscience générale. 2011 en a été l’illustration la plus flagrante

Toute personne est Indignée, qu’elle en soit déjà consciente ou non. C’est du moins une large majorité parmi les peuples. Il y aura toujours quelques rares satisfais par ce système, et ceux qui seront contents d’en tirer profit, en s’adonnant à l’exploitation salariale dégradante. Une minorité !

Le printemps des peuples est à portée de la main tendue. 2012 !

Oeil-NWO2

-----------------------------------------------------------
- LE SILENCE DES LOUPS (Décryptage d’un monde interdit aux moins de 16 dents)
- Les 8 familles dévastant le monde - Chaos économiques - Diviser pour régner
- De quoi la pieuvre est-elle la figure?
- Les Banques françaises appartiennent à une grande Famille d'escrocs dont la Maman est la Banque de France

- America: from freedom to fascism
- L'ARGENT DETTE
- LES ROCKEFELLER
- De la servitude moderne
- 2012
Advertisements