birmanieLes Rohingyas (Rohingya – Le Peuple Oublié) vivent le long de la frontière avec le Bangladesh et sont appelés en Birmanie les « Bengalis », du nom de leur dialecte.

Apatrides, ils ne font pas partie des minorités ethniques reconnues par le pouvoir, alors que les activistes rohingyas clament leur appartenance historique à la Birmanie. L’ONU les considère comme l’une des minorités les plus persécutées de la planète. Sur Internet, les Birmans abreuvent en ce moment les Rohingyas d’insultes, les qualifiant d’ « immigrés illégaux », d’ « envahisseurs » et de « terroristes ». (source)

Birmanie: Pays sous séquestre

[vimeo 108173475 w=620&h=350]

WIKI  La Birmanie ou Myanmar,de son nom officiel République de l’Union du Myanmar, est un pays d’Asie du Sud-Est continentale ayant une frontière commune avec le Bangladesh, l’Inde, la Chine, le Laos et la Thaïlande. Elle est bordée par la mer d’Andaman au sud et par le golfe du Bengale au sud-ouest, avec environ 2 000 kilomètres de côtes au total.

Le pays a connu depuis 1962 une succession de dictatures militaires. De 1988 à 2011, la Birmanie a été officiellement dirigée par une junte militaire, considérée comme une des pires dictatures de la planète. La junte a officiellement laissé la place en 2011 à un pouvoir civil dirigé par l’un de ses anciens membres, mais le poids de la hiérarchie militaire reste prépondérant dans les faits7. La relative libéralisation du pays qui s’est confirmée depuis a conduit l’Union européenne et les États-Unis à suspendre ou lever en avril et septembre 2012 l’embargo qu’ils imposaient au pays depuis les années 90, exception faite des ventes d’armes.

En français, « Birmans » qualifie tous les citoyens du pays (Burmese en anglais), qu’ils soient Birmans ethniquement issus de l’ancien royaume de Birmanie (Burman en anglais) ou des territoires rattachés à celui-ci par l’occupant britannique.

Advertisements