« Beaucoup de bla-bla, mais on aime ça »

Autours du détournement: La dialectique peut-elle casser des briques
(visionnage et téléchargement plus bas)

dialectique-web

En ces temps troublés de confusion totale (souvent de la part de ceux-mêmes qui emploient ce mot contre les chercheurs d’internet: des « confusionnistes »), nombre de mots sont vidés de leur sens par de récurrents emplois intempestifs et manipulateurs. Certains sont devenus socialement péjoratifs de par des manipulations subtiles: conspiration, complot (pour les plus connus).

Ainsi, les mots comme démocratie, antifascisme, et bien d’autres sont à réexaminer (et le sont sur ce blog pour certains). La confusion ne se trouve peut-être pas sur des sites comme Activeast, mais plutôt dans l’esprit de  détracteurs qui le taxent (autre autres, sic) de « confusionniste« .
Entendent-ils par là que ce site, qui prétend examiner tout aspect de notre réalité, et créer des liens entre les sujets paraissant de prime abord éloignés, serait « déconnecté » d’une réalité toute autre dont ils détiendraient une lecture clairvoyante ?

Rien de mieux qu’un débat serein (ou non) entrepris publiquement pour contrer les trolls d’internet, qui évitent toujours les argumentations construites, logiques et  parfois documentées, pour mieux assener d’ éternels assauts d’ insultes et de haine; par bêtise, ou à dessein.
« A quel sujet » ? Quoi, tu débarques ? l’expression numérique ou réelle de la guerre des religions et des doctrines racialistes, qui couvaient dans l’ombre il y a peu, qui  arrive maintenant, en même temps qu’il gagne en visibilité, à son dénouement tragique (ou salutaire ?) pour l’ humanité. Ça c’est pour le cadre; dans la vie de tous les jours ça se traduit par une bataille rangée entre des hordes de fanatiques en tous genres, de confessions diverses, qui voudraient imposer aux autres leurs doctrines aliénées

chat-che-sur

wikilogo  La dialectique (appelée aussi méthode ou art dialectique) est une méthode de discussion, de raisonnement, de questionnement et d’interprétation qui occupe depuis l’Antiquité une place importante dans les philosophies occidentales et orientales. Le mot « dialectique » trouve son origine dans le monde grec antique (le mot vient du grec dialegesthai : « converser », et dialegein : « trier, distinguer », legein signifiant « parler »). Elle aurait été inventée par le penseur présocratique Zénon d’Élée1, mais c’est surtout son emploi systématique dans les dialogues de Platon qui a popularisé l’usage du terme.

La dialectique s’enracine dans la pratique ordinaire du dialogue entre deux interlocuteurs ayant des idées différentes et cherchant à se convaincre mutuellement. Art du dialogue et de la discussion, elle se distingue de la rhétorique (qui se rapporte plutôt aux formes du discours par le dénombrement de ses différentes figures) car elle est conçue comme un moyen de chercher des connaissances par l’examen successif de positions distinctes voire opposées (même si l’on en trouve des usages détournés, visant la persuasion plus que la vérité2). Plus généralement, elle désigne un mouvement de la pensée, qui se produit de manière discontinue, par l’opposition, la confrontation ou la multiplicité de ce qui est en mouvement, et qui permet d’atteindre un terme supérieur, comme une définition ou une vérité.

Elle est ainsi devenue, en particulier à travers son assimilation par le Moyen Âge, une technique classique de raisonnement, qui procède en général par la mise en parallèle d’une thèse et de son antithèse, et qui tente de dépasser la contradiction qui en résulte au niveau d’une synthèse finale. Cette forme de raisonnement trouve son expression dans le réputé « plan dialectique » dont la structure est « thèse-antithèse-synthèse » : je pose (thèse), j’oppose (antithèse) et je compose (synthèse) ou dépasse l’opposition.

chat-che-sur2

wikilogo La dialectique peut-elle casser des briques est un film se rattachant au mouvement situationniste initié entre autres par Guy Debord. Il s’agit du détournement d’un film de kung-fu chinois (唐手跆拳道, 1972) dans lequel des pratiquants de taekwondo coréens s’opposent à des oppresseurs japonais. Le détournement cinématographique est une pratique visant à récupérer un film déjà réalisé et commercialisé en changeant le discours des personnages (post-doublage). Le dialogue original est remplacé par un autre dialogue, généralement à portée humoristique.

Le scénario détourné relate comment des prolétaires tentent de venir à bout de bureaucrates violents et corrompus grâce à la dialectique et à la subjectivité radicale. La violence est finalement choisie du fait de l’incapacité des bureaucrates à suivre un argument logique.

Le dialogue contient de nombreuses allusions à des révolutionnaires anticapitalistes (Marx, Bakounine, Wilhelm Reich), et évoque au passage des thèmes contemporains : conflits syndicaux, égalité des sexes, mai 68, gauche française et les situationnistes eux-mêmes.

dialectique

Télécharger ce film libre ici ou

En 5 parties sur internet. Première partie:

communication-is-a-key

Quoiqu’on entreprenne comme tentative de discussion, il se peut qu’on se retrouve devant des comportements ou des réactions dénuées de logique; quand on accule verbalement une personne, qu’on lui présente des arguments clairs, construits et  convaincant, une réaction typique sera de nier contre toute raison l’évidence exposée; la reconnaissance de ses torts, ou juste de sa propre ignorance sur les sujets abordés, entraîne souvent les gens dans une spirale de négation irrationnelle.
Pourtant reconnaître ses lacunes sur ce que l’on ne connait pas n’est pas une faiblesse ! Qui peut se targuer de tout savoir sur tout ? Les prétentieux ? Apprendre de l’autre est naturel, mais certains refuseront de s’abaisser à la posture d’apprentis, en fonction ou non de celui ou celle qu’il a en face de lui. Pourtant, la communication est l’une des clés. A nous d’utiliser le verbe à bon escient.

Advertisements