MONDIALISMEVous vous êtes surement déjà demandé « comment lutter contre le mondialisme » à la sauce Bush / Rockefeller/ Rothschild /Sarkozy / Attali & co (contre leur nouvel ordre mondial, pour faire court). Beaucoup se sont penchés sur la question.

Y compris moi-même. Ne me revendiquant d’aucune étiquette courante (tous ces mots finissant en « iste » ou « isme »), restant un observateur électron libre, j’ai longtemps réfléchi tout en essayant de comprendre ce monde bizard où nous sommes forcés d’évoluer.

Vous avez sûrement remarqué que la notion de nationalisme était ambivalente, tout du moins en France;

Quand il s’agit de nations étrangères, et la défense de peuples et états nations face aux différents impérialismes, on applaudi des deux mains la résistance interne des pays, face aux compagnies pétrolières par exemple; le documentaire « Le secret des Sept Soeurs » l’illustre parfaitement. On trouvera normal que les revenus du pétrole d’un pays reviennent au peuple tout entier ?

Qui ne s’est jamais offusqué du sort des amérindiens après la « découverte » des Amériques ?

Récemment, on salut une tribu aborigène qui déclare son indépendance à la reine d’Angleterre ..

Qui blâme les résistants français d’avoir défendu le pays ? En ce temps, se battre pour la France était bien vu; comment est-il possible qu’aujourd’hui on en soit arrivé au strict opposé: ceux qui diront vouloir « sauver la France », vouloir se battre pour elle, seront immédiatement assimilés à des nationalistes (= extrême droite = fachos).

Un lent travail semble avoir inversé la donne, depuis la guerre. Certes, on peut expliquer facilement que l’on veuille se désolidariser de l’esprit patriotique au vu de ce que le système engendre de pire: guerre, mort, esclavage, dette, totalitarisme. Il est nettement probable que la fibre patriotique se soit en partie désagrégée pour cette raison.

Mais soyons lucides: face à l’oligarchie, face à l’Europe totalitaire qui à définitivement confisqué le pouvoir des peuples, face au sionisme, au mondialisme, quelle échappatoire logique, et la plus probable, que de vouloir défendre le pays dans lequel on vit ? Je suis le premier à aspirer à une autre société des nations, globale et ouverte, mais ça ne se fait pas comme ça; à l’échelle humaine, le changement prend du temps; quoi de plus normal que de se préserver de l’Europe entre gens de même langue, dans des limites artificielles érigées en d’autres temps ?

Quand les grecs seront parmi les premiers à ressentir les méfaits de l’oligarchie financière ¹,, on se placera tous derrière le peuple grec. Et si d’aventure nous aussi nous avions un gros problème, d’autres peuples soutiendraient les français, comme état nation pluri-ethnique. Tout le monde trouverait cela normal.

Le-mondialismeTous ? non; car il existe en France des forces à l’œuvre pour faire en sorte que nous assimilions toute forme de résistance nationale, toute expression « patriotique », à du fascisme.
(Non que certaines formes d’ultra patriotisme, comme on peut en trouver à droite en Amérique du nord, ne me rendent mal à l’aise..)

Comme évoqué plus tôt, un repli national pour contrer le mondialisme & l’Europe n’est qu’une étape, quasi obligatoire, pour un autre idéal civilisationnel mondial, mais pas à la sauce goldman sachs / monsanto / ultrasécuritaire.

De même, un « repli national » est le seul levier pour initier ce changement: si la séparation se faisait au niveau local, ou régional, on aurait tôt fait de voir débarquer l’armée.

Comme l’exprime brillamment cette personne 2, nous n’avons guère le choix aujourd’hui qu’entre le mondialisme ou le repli national.

Je connais la rhétorique de certains (désormais) adversaires, se revendiquant antifas qui argueront que le nationalisme, c’est des frontières, une armée, un service militaire potentiel, du racisme (…) (des choses que je ne cautionne pas plus qu’eux d’ailleurs). Et qui sont déjà là .. Pourtant, ce sont la gauche et la droite au pouvoir ? alors quoi ? Qui n’a pas encore compris que le fascisme est là, au pouvoir, MAINTENANT: ici, à Washington, tel-Aviv, Londres …. Drones, RFID, big brother, c’est EN CE MOMENT ! Et la réalité va vite surpasser 1984.

Il n’y a pas que cette forme xénophobe de nationalisme qui doit exister. Je suis sûr que bon nombre d’internationalistes viscéraux voudraient que la France se défende des attaques de la finance apatride, du sionisme largement présent.

Quand je pense que la France doit sortir de l’Europe où on l’y a mise de force, ça n’est pas une « opinion d’extrême droite« , comme on peut lire ça et là. Quand je dis celà, je ne veux pas des frontières, je ne tiens pas à mettre des gens dehors; les gouvernements actuels et passés le font déjà très bien (et sans l’aide du FN, soit dit en passant).

On glorifie, dans certains cercles, la révolution française, et ce soit-disant soulèvement du peuple pour sa liberté. Alors qu’il n’en est rien ! La révolution française n’a que transféré le pouvoir de la royauté à la bourgeoise ! Le peuple s’est plutôt bien fait couillonner, à dire vrai. C’était une volonté maçonnique de lutter contre l’église et la royauté. Il s’agissait pourtant de l’élan du peuple qui se révolte. Du peuple français.

Tranche de vécu

revolution-sans-toiA Strasbourg comme ailleurs, l’extrême gauche et certains antifas sont complétement lobotomisés par de vieux textes poussiéreux de lutte des classes, et semblent ne pas intégrer l’histoire officieuse comme ils le devraient.

L’extrême gauche est sclérosée par le sionisme, consciemment ou non. Beaucoup de réseaux internet se revendiquant « libertaires », comme Indymedia à l’international, ou l’ alsace libertaire en local, jouent le jeu sioniste (notoirement, ou de façon manipulée, inconsciente) de contre-propagande, destinées à museler les résistants trop zélés, les faire passer pour « fous », d’extrême droite », « conspirationnistes« , et bien sûr … « antisémites ».

A l’instar d’autres sites souvent cités par ces malhonnêtes: comme « conspiracy watch » tenu par un rocambolesque .. Rudy Reichstadt; ou encore l’inénarrable « conspis hors de nos vi[ll]es » ..

De même, les infiltrations au sein des Indignés ont sapé le moral et l’énergie des volontaristes, à force d’emprise malsaine (après un an de rassemblements hebdomadaires), et d’une pratique constante de la police de la pensée. Le même langage qui revenait: « conspirationniste » – « extrême droite » – « antisémite », sorte de tiercé perdant.
Par cette pratique ils font le jeu du système, consciemment ou non.

Comme pour la salle alternative du Molodoï qui annulera une soirée caritative au prétexte que le flyer faisait mention de ce site (que vous lisez). Parce que certaines pages relayaient des infos qui n’étaient pas cautionnées par un des pontes du groupe. (Des infos de santé comme les origines du sida, ou d’autres, plus politiques: 11 septembre, nouvel ordre mondial …).

Chaque jour, nous apprenons toujours plus de détails sur la pièce de théâtre en cours, le voile se lève peu à peu, et des notions comme le nouvel ordre mondial sont maintenant « communément admises », comme la géoingénierie, comme la dangerosité vaccinale, comme la mainmise du bilderberg, qui, il y a peu, n’étaient encore que des « vues de l’esprit de cerveaux malades »…

espion-stupideJ’accuse la frange libertaire, sclérosée jusqu’à la moelle, de soutenir l’effort de guerre du système, en empêchant qu’éclate au grand jour tous les aspects les plus dérangeants de la grande pièce de théâtre. D’autres, dans d’autres sphères plus orientées ‘natio’ ou ‘catho’, chercheurs ou historiens, le disent également; Comment les en blâmer: ils voient juste !

Cette frange pseudo libertaire, ces « antifascistes » un peu fachos, disons-le, pour certains qui se reconnaitront, n’ont rien à proposer à monsieur et madame tout le monde; à vrai dire, ils détestent monsieur et madame Tout le monde: après tout, ces endormis votent sarko, FN ou (et hollande) ! Tous ceux qui ne sont pas « antifa », ou d’extrême gauche, ce sont tous des nazis en puissance. Voila la triste réalité actuelle.

Pour les plus abrutis, « les fachos sont à l’extrême droite ». Point barre. Bah non, messieurs; les fachos jouent au jeu des chaises musicales depuis perpette, et sont au pouvoir. Il FAUT revisiter vos mots, car les termes « extrême droite » ou « facho » ne veulent plus dire grand chose dans le contexte actuel qui est le nôtre (et celui des pays occidentaux). l’alliance gouvernement + complexe industriel et corporatif, ça s’appelle du fascisme (tel qu’en Italie sous Mussolini).

Pour ces tordus, si vous êtes (par exemple) contre l’Europe, ou encore la loi de 1973, c’est « forcément que vous êtes d’extrême droite = facho » (voir « antisémite », car la loi de 1973 est aussi appelée « loi Pompidou Rothschild »). Car tout ceci ne seraient que des « théories d’extrême droite » …

chouard

Etienne Chouard

Emetaphore_grenouillet c’est ça qui dirige nos vies. Dassault, Bouygues, Lagardère & consort, qui se retrouvent avec des gens « de gauche » ou « de droite », comme au « Diner du Siècle » (le « Bilderberg allégé » à la française), tous ces gens qui fraudent l’état et le fisc (donc nous, pauvres cons en fin de chaîne) avec leurs comptes en Suisse, qui pondent toujours plus de lois pour nous opprimer, nous fliquer, nous espionner, nous museller, nous vendre de la merde, tout ce sérail, sous couvert d’une fausse démocratie, nous cuisine, telle la grenouille dans sa marmite, bain de fascisme qui arrive à ébullition.

Tous ce que je demande (à titre personnel) c’est de pouvoir me nourrir, nourrir ma famille, évoluer sereinement.
A titre collectif, tout ce que je demande est une harmonie collective, une transmission de toute la connaissance, non falsifiée et non tronquée, une vision collective, si possible sans argent; Peter Joseph a planché là-dessus et a produit trois documentaires majeurs, la série Zeitgeist; il expose l’EBR (Economie Basée sur les Ressources) dans plusieurs conférences, disponibles sur Internet.

En plus d’une amorce personnelle en terme de changement (consommation responsable, faire soi-même, autonomisation, médias alternatifs) il faudra opérer un changement collectif; le niveau national semble le plus évident.

anonymact

Le but de ce texte n’est pas de faire l’éloge des vieux nationalismes, mais de démontrer qu’à un moment, stratégiquement, il faut savoir avancer; je connais mes ennemis principaux (banksters, oligarchie, nouvel ordre mondial) desquels découlent d’autres problèmes: les racismes, clivages, et autres. Je pense que nous devons  les affronter collectivement en reprenant le pouvoir volé au sommet de nos états respectifs.

Le pouvoir le sait; les Protocoles de Toronto3. l’illustrent parfaitement: un des leviers du nouvel ordre mondial est la chute des nations. Un autre exemple ? Fuite de documents Bilderberg : « Le Nationalisme est Dangereux » ⁵

Les choses sont en effet bien plus complexes que ce que les « récents éveillés » 4 peuvent entrevoir. Je reste un internationaliste convaincu, mais sous la forme « idéaliste », que d’aucuns qualifieraient d’ « utopiste »; d’un monde débarrassé de l’argent-dette (de l’usure), et des vieilles frontières. Le nouvel ordre mondial est lui aussi internationaliste, mais pour finir de mettre en place une dictature mondiale, elle aussi sans frontières, mais avec du fric et de l’usure.

barres-AESaurez-vous choisir le camp de la résistance, braves et moins braves antifas, ou continuerez-vous de maltraiter les vrais résistants, ceux qui savent que l’union fera la force, que « el pueblo, unido, jamas sera vencido«  ? ⁶

Et aux gens de bonne volonté: n’ayez plus peur du regard des autres, ni des « bien pensants », ou de « vrais purs » antifa auto revendiqués, et affirmez vos idées sans vous soucier de cette police de la pensée ou de la masse, si tant est que vous soyez convaincus de l’urgence d’élargir nos points de vue.

« La révolution collective sera une somme d’évolutions personnelles »

Une piste de recherche (parmi d’autres) pour cette mise en pratique révolutionnaire salutaire: http://decroissons.wordpress.com (ou par http://www.alternativeautonomie.tk)

Ced ActivEast

————————————————————————

Notes & liens:

¹ Cette vidéo est publique.GRECE et DETTE La crise de la dette expliquée par le biais de l’exemple grec. Extrait de la conférence: «L’État et les banques, les dessous d’un hold-up historique» par Myret Zaki (magazine économique « Bilan ») et le professeur Etienne Chouard. http://www.youtube.com/watch?v=bOROJuSz4v0

2 Le nationalisme, solution contre les méfaits du mondialisme (Philippe Ploncard d’Assac – Conférence, questions-débat du 31 Mars 2012 sur Paris. Thèmes traités : Nationalisme, maçonnerie, le gender, démocratie, les présidentielles, Mohamed Merah, Gaullisme, les « biens » pensants, catholicisme et tradition,…) http://www.youtube.com/watch?v=8VYbpcW4SW8

3 Les Protocoles de Toronto: https://activeast.wordpress.com/2013/08/25/les-protocoles-de-toronto

« Récents éveillés »: Tous ceux qui découvrent jour après jour, la supercherie pseudo démocratique, l’argent dette, la géoingénierie, le danger vaccinal (….) bref tout ce qui n’était encore il n’y a pas longtemps, que du « conspirationnisme »

Fuite de documents Bilderberg : « Le Nationalisme est Dangereux » http://www.nouvelordremondial.cc/2012/06/07/fuite-de-documents-bilderberg-le-nationalisme-est-dangereux/

⁶ Arnaque de l’antifascisme, vu sur le net:

Blog ActivEast:

Advertisements