« Un petit pas (en arrière) pour l’homme, un bond de géant pour l’Amérique« .
« Houston ? Le Père Noël existe; je répète, le Père Noël existe« 

Le_Voyage_dans_la_luneQuand on s’intéresse à la Lune ou qu’on surfe sur le net, on peut tomber sur des documents qui prétendent que l’homme n’aurait, en fait, jamais marché sur la Lune. Sur la base de vidéos circulant, montrant, dans des studios anglais, la reconstitution des pas de l’Homme sur la Lune.

C’est en partie vrai, de source historique: des images ont bien été tournées, car Nixon redoutait un échec de la mission Apollo; les yeux du monde étaient rivés sur la retransmission télé. Beaucoup de chercheurs ont un faisceau de preuves qui établissent que l’Homme a bien fait le voyage; mais pour l’alunissage, des doutes peuvent subsister. Le véritable secret de la mission lunaire est la teneur des informations qu’ils auraient collecté là-haut.

Tous les astronautes (toutes nationalités confondues) ont eu en leur temps des directives formelles, ne pas divulguer ce qu’ils trouvèrent sur la lune. Or, Armstrong, comme d’autres après et avant lui, a finalement avoué juste avant sa mort: nous ne sommes pas seuls dans l’univers; la lune est, ou a été, habitée.

Ci-dessous, l’incroyable interview de Jacques Collin, 54 minutes en français, suivie de deux documents contradictoires,  ou « confusionnistes », c’est selon, et enfin des témoignages, photos, vidéos, d’installations lunaires. Je conseille vivement l’écoute intégrale de la première interview, malgré son format, en audio.

Jacques Collin – les mystères de la lune

Dans l’émission radio « Bob Vous Dit Toute la Vérité » (Août 2013)

Lune

Richard Hoagland : Dômes et vrais alunissages

Extrait (VOSTFR) de son interview Richard Hoagland – Dark Mission (Dec. 2007) par le Projet Camelot

Richard-Hoagland-lune

John LEAR : Lune, astronautes & hologrammes

Extrait de son interview (VostFR)  John Lear dit tout – Intégral (2008) par le Projet Camelot

john-lear-lune

Bob Dean – Conférence Project Camelot
« Awake and Aware » (2009 – VOSTFR)

Après une introduction flatteuse du célèbre Jordan Maxwell*, Bob Dean révèle bien des choses, dont un surprenant passage de la conquête lunaire, et des photos …

* Voir l’ interview de Jordan Maxwell par le « Projet Camelot » (http://activeast.free.fr/camelot-avalon.htm) intitulée « FR – Jordan Maxwell : Mainmise sur la planète terre (2008) VOSTFR » http://www.youtube.com/watch?v=R0GRZeBJZYk

David Icke sur la création de la lune

BlogMoon12jp4ab5-97d46

Ci dessous, des documents douteux présentant l’allunissage comme faux:

Opération Lune

Apollo_11_Crew_During_Training_ExerciseOpération Lune, réalisé par William Karel en 2002, a fait l’objet d’une émission spéciale avec la chaîne de télévision Arte, le 1er avril 2004.

Révélation : si vous y avez cru, on peut vous faire croire n’importe quoi ! De nombreuses chaînes diffusent de courts extraits de cette vidéo… voici la version complète. Lisez le chapitre « secrets du film » ci-dessous.

●●●●●PRÉSENTATION●●●●●

Richard Nixon était-il prêt à tout pour assurer la suprématie des États-Unis dans la conquête de l’espace ? Y a-t-il vraiment eu des « retransmissions en direct » de la Lune ? Quels liens Stanley Kubrick entretenait-il avec la Nasa ?
Construit autour de réelles interviews d’Henry Kissinger, Donald Rumsfeld ou Buzz Aldrin, ce film jette le trouble et nous rappelle le pouvoir des images et leur possible manipulation. »

Avec, sur la jaquette du DVD 2007, ce commentaire concernant le film Hollywood (52′) – également sur le DVD :
« Parti à la recherche du passé prestigieux de Hollywood, William Karel compose un film délirant en hommage à l’usine à rêves. Il nous emmène dans l’envers du décor… Un premier « documenteur » qui préfigure le travail de détournement d’images d’Opération Lune. »

En toile de fond de l’intrigue montée par William Karel ; comment couvrir un éventuel échec de la mission Apollo 11 ? Pour parer à toute éventualité, l’administration américaine aurait demandé à Stanley Kubrick de mettre en scène les premiers pas de l’Homme sur la Lune en studio.

William Karel indique avoir choisi ce sujet parce que ; « Le sujet se prêtait bien au propos : cela fait trente ans qu’il y a débat sur la réalité de ces images. Godard le premier est passé au journal de TF1 en disant : « Ce direct est un faux ». Et ces doutes sont étayés par des faits réels : Aldrin est devenu alcoolique, Nixon n’a pas assisté au lancement de la fusée, les astronautes ont fait des dizaines de milliers de kilomètres pour rester seulement trois heures sur la Lune… Nous trouvions donc que c’était un sujet assez drôle. »

« L’idée était de détourner des entretiens, et nous n’avons mis aucun des témoins dans la confidence, ni les gens de la NASA, ni Aldrin, ni la femme de Kubrick, ni le frère de celle-ci. […] En détournant leurs témoignages, il suffisait d’avoir un « faux » témoin, en l’occurrence la secrétaire de Nixon, pour faire le lien et rendre l’histoire crédible. Aux « vrais » témoins, nous disions que nous faisions un film sur Kubrick, sur son film, sur la Lune ou sur la NASA, et nous leur posions des questions un peu vagues… » — William Karel

●●●●●SECRETS DU FILM●●●●●

Ce documentaire polémique est parsemé d’anecdotes proposant au spectateur plusieurs niveaux de lecture balisées de références historiques, cinématographiques et culturelles.

►►► Témoignage 36:00 d’Ambrose Chapel (en référence à L’Homme qui en savait trop de Hitchcock), ancien agent de la CIA ; selon ce témoin, le preneur de son du bidonnage, 43:12 Andy Rogers, est mort brûlé vif dans un accident de voiture.
Les images présentées à l’appui de son propos sont celles d’une bande de pères Noël 43:22 entourant un homme étendu sur le sol.
L’assistant 43:27 Jim Crow est annoncé noyé dans sa piscine et, à la suite de l’annonce en voix « off », un chien est lancé dans un lac, comme s’il s’agissait de reproduire la scène avec de petits moyens, etc.

►►► La vie et la mort du décorateur 44:00 Bob Stein – qui « ne croyait pas en Dieu et avait du mal à croire en sa propre existence » (sic)- racontées par le rabbin 44:40 W.A. Koenigsberg (référence au véritable patronyme de Woody Allen) qui l’aurait protégé, dans une yeshiva de Brooklyn, pendant dix ans.
Bob Stein « ne travaillait plus. 44:50 Il pointait aux Hassidiques. » (on y verra un jeu de mots savoureux avec le mouvement du même nom).

►►► Le nom de 36:42 George Kaplan personnage principal de La Mort aux trousses de Hitchcock est mentionné, on peut également entendre la musique de ce film.
Les autres noms « empruntés » à des personnages de films sont : – 14:00 Jack Torrance – Shining (1980) – 17:27 David Bowman – 2001 : l’odyssée de l’espace (1968) – 31:49 Dimitri Muffley – Docteur Folamour (1964) – 23:44 Eve Kendall – La Mort aux trousses (1959) – 19:42 Maria Vargas – La Comtesse aux pieds nus (1954) – 44:40 W.A. Koenigsberg – un assemblage des initiales de Woody Allen (W.A.) et de son nom réel ; Allen Stewart Königsberg.

CASTING : 50:29

►►► Pour tout savoir sur la mission lunaire : http://fr.wikipedia.org/wiki/Rumeurs_

EclipseLune_03-11-09Débat avec William Karel autour de son film Opération Lune

Une interview de la veuve de Stanley Kubrick a révélé une histoire extraordinaire : le cinéaste et d’autres producteurs de Hollywood auraient contribué au succès du programme spatial américain en le présentant comme un divertissement. Le président Nixon anxieux de savoir si des images seraient retransmises du LEM au moment de l’alunissage a t-il souhaité que S. Kubrick réalise, au préalable, des images en studio… au cas où ? D. Rumsfeld, H. Kissinger et bien d’autres témoignent. Ce documentaire se penche donc sur un événement qui a marqué le 20e siècle : les premiers pas de l’homme sur la Lune. Les progrès technologiques permettaient la manipulation des images. Comment le spectateur peut-il savoir précisément ce qu’il est en train de regarder ? Doit-on prêter foi à ce documentaire ? Ce qu’avance le réalisateur est-il crédible ? Non bien sûr, et d’ailleurs le film s’attache peu à peu à démonter la supercherie qui prend les allures d’une bouffonnerie. Le fait est que le spectateur se prend au jeu. Les progrès technologiques permettent la manipulation des images. Comment le spectateur peut-il savoir précisément ce qu’il est en train de regarder ? Ce fut l’objet du débat en présence de W. Karel, suite à la projection du film « Opération Lune » à l’IAP dont vous voyez quelques extraits. L’intégralité du débat est consignée ici.

http://www.canal-u.tv/video/cerimes/debat_avec_william_karel_autour_de_son_film_operation_lune.9121

Lune

De la Terre à la Lune: Histoire D’une Machination

Le cinéaste Américain de renom, Bart Sibrel, présente son documentaire populaire et controversé: de nouvellement découvertes en coulisses de la première mission à la lune, prouvant que l’équipage n’a jamais quitté l’orbite de terre.

Jamais auparavant dans toute l’histoire de l’aviation, un appareil volant a travaillé dès son premier essai, beaucoup moins le plus sophistiqué jamais imaginé, en atterrissant sur un autre corps céleste sur son voyage inaugural et en revenant avec un équipage qui a vécu pour raconter leur histoire, tout avec la technologie des années 1960 (Aujourd’hui, Il y a plus capacité informatique dans une montre de dix euro).

Selon Bill Kaysing, un entrepreneur de NASA pour Apollo, un mémorandum enter- départemental classifié, a estimé les chances d’un atterrissage lunaire habité et de survivre à sa première tentative d’un sur dix mille. C’est pourquoi les hommes qui revennant de la mission avaient l’air si abattu plutôt que triomphant lors de leur conférence de presse, tels qu’ils ont été soumis à un chantage à mentir au sujet de la prétendue plus grande réussite de l’humanité, au détriment de leurs propres âmes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

LA LUNE – SON VISAGE – SES BASES – SES OVNIS

http://ovni007.tripod.com/id53.html

BASE LUNAIRE et TOURS LUNAIRES

http://www.dailymotion.com/video/kAr9QQpxunSI1M2GM5

Etranges structures sur la Lune – AgoraVox le média citoyen

Advertisements