Merci à fawkes-news.blogspot.fr pour cette information capitale. Une partie du texte qui suit provient de ce site. David Crowley (http://www.graystatemovie.com) et sa famille sont morts :


grey-state (2)C’est typiquement le genre de fait divers qui pue au plus haut point. Bien sûr, la version qui prévaut à ce stade est que le père aurait tué sa famille et qu’il se serait donné la mort ensuite. Sauf que son entourage réfute un quelconque état dépressif et sachant la thématique ultra sensible sur laquelle travaillait ce producteur indépendant, cela ressemble fortement à une exécution pour le faire taire. 
 
Ce type de méthode expéditive n’est pas une première et les assassins mandatés pour ces opérations en black op sont très doués pour maquiller leurs meurtres en suicides (rappelez-vous du cas de Aaron Swarz ou de Michael Hastings). D’ailleurs, la police qui enquête sur cette affaire la considère également suspecte. Lorsque vous verrez la bande-annonce, vous comprendrez que le scénario de ce film n’est pas réellement de la science fiction.

GRAY STATE Official Concept Trailer

Voici la description du film par son auteur :

grey-state (2)Le monde est sous la tourmente de la guerre, les catastrophes géologiques et l’effondrement économique, tandis que les Américains continuent de sombrer dans l’illusion de la sécurité et de l’immunité. Alors que les droits et libertés sont vendus en échange de la sécurité, le gouvernement fédéral, investi de pouvoir, commence à ôter systématiquement la liberté afin de parvenir à un nouvel ordre mondial. Les Américains, confinés dans les districts militarisées en quarantaine, deviennent une population sous contrôle tyrannique.
grey-state (1)Exploitation de la peur, terrorisme, état policier, loi martiale, guerre, arrestation, détention, faim, oppression, violence, résistance, ce sont les nouveaux termes par lesquels les Américains définiront leur existence.
grey-state (4)Le voisin se retourne contre son voisin lorsque le dollar plonge à zéro, les approvisionnements alimentaires sont épuisées, et tout le monde peut être soupçonné de terrorisme. Il y a des arrestations, des disparitions et des attaques biologiques. Des exécutions publiques pour les dissidents présumés. Il y a même des rumeurs de camps de concentration sur le sol américain …Dans Gray State, la perpétuation de la liberté humaine sera mise à l’œuvre ou annihilé.
R.I.P.

R.I.P.


 

« On ira ensemble vers ce nouvel ordre mondial. Et personne, je dis bien personne ne pourra s’y opposer » (sarko)

 

Replaçons ici ce (vieux) documentaire sur la F.E.M.A. :

http://activeast.free.fr/fema.htm


Gray State The Rise Rough Cut Directed by David Crowley

The GRAY STATE Project The world reels with the turmoil of war, geological disaster, and economic collapse, while Americans continue to submerge themselves in illusions of safety and immunity. While rights are sold for security, the federal government, swollen with power, begins a systematic takeover of liberty in order to bring about a New World Order. Americans, quarantined to militarized districts, become a population ripe for tyrannical control. Fear Mongering, terrorism, police state, martial law, war, arrest, internment, hunger, oppression, violence, resistance – these are the terms by which Americans define their existence. Neighbor is turned against neighbor as the value of the dollar plunges to zero, food supplies are depleted, and everyone becomes a terror suspect. There are arrests. Disappearances. Bio attacks. Public executions of those even suspected of dissent. Even rumors of concentration camps on American soil. This is the backdrop to an unfolding story of resistance. American militias prepare for guerilla warfare. There are mass defections from the military as true Patriots attempt to rally around the Constitution and defend liberty, preparing a national insurgency against federal forces, knowing full well this will be the last time in history the oppressed will be capable of organized resistance. It is a time of transition, of shifting alliance, of mass awakening and mass execution. It is an impending storm, an iron-gray morning that puts into effect decades of over-comfort and complacency, and Americans wake up to an occupied homeland. It is a time of lists. Black list, white list, and those still caught in the middle, those who risk physical death for their free will and those who sell their souls to maintain their idle thoughts and easy comforts. It is in this Gray State that the perpetuation of human freedom will be contested, or crushed. Is it the near future, or is it the present? The Gray State is coming – by consent or conquest. This is battlefield USA. Encompassing the world of conspiracy theory, economic collapse, global disaster, end-time prophecies, martial law, and growing civil unrest, GRAY STATE is a piercing look into the immediate future.


 

 

Suicide d’un policier judiciaire à Limoges

Pour « rester dans le contexte », évoquons ici  ce commissaire retrouvé suicidé le jour de l’attentat à Charlie Hebdo. Voici deux articles à ce sujet, introduits par cette coupure de presse mainstream :

charlie-hebdo-comissaire-suicide-limoges

Suicide d’un policier judiciaire à Limoges : Le directeur adjoint du Service régional de police judiciaire (SRPJ) de Limoges, un homme de 44 ans, s’est donné la mort avec son arme de service dans la nuit de mercredi à jeudi alors qu’il se trouvait au sein des locaux de la police de Limoges, a-t-on appris de source policière. Selon le quotidien Le Populaire du Centre, il travaillait sur une mission de la police judiciaire dans le cadre de l’affaire Charlie Hebdo, sans pour autant qu’un lien puisse être établi entre cette mission et les causes de son suicide. À Limoges, les policiers, déjà éprouvés par la mort de deux de leurs collègues à Paris dans l’attentat commis hier, sont d’autant plus choqués qu’il y a un peu plus d’un an, en novembre 2013, le n°3 du SRPJ s’était donné la mort dans des circonstances similaires, avec son arme et à l’hôtel de police. C’était son collègue, décédé dans la nuit de mercredi à jeudi, qui avait découvert son corps. (source) plus Le commissaire qui s’est suicidé enquêtait sur les familles des suspects et devait remettre son rapport


Mystérieux « suicide » du policier chargé de la connexion Charlie Hebdo-Jeannette Bougrab.
Exclusif. Panamza a recueilli le témoignage troublant de la famille d’Helric Fredou

Une chape de plomb en France, un sujet d’interrogation à l’étranger. Tel est le contraste médiatique au sujet de l’annonce du « suicide » d’un policier impliqué dans l’investigation relative à la fusillade survenue au siège de Charlie Hebdo.

Les millions de téléspectateurs de l’émission Daily News & Analysis (DNA) de la chaîne indienne Zee News (…) ont ainsi pu découvrir ce dont les Français ont été privés à ce jour : un reportage audiovisuel consacré à une affaire passée sous silence par les médias nationaux. (…)

Mercredi 14 janvier, au lendemain des obsèques d’Helric Fredou, Panamza a contacté sa soeur -qui préfère demeurer non identifiée- afin de clarifier l’implication du policier, vaguement évoquée par la presse régionale, dans l’enquête relative à l’attentat de Charlie Hebdo. Extraits principaux de l’échange téléphonique :

 « Sur le coup, je me suis dit c’est pas possible, quelqu’un l’a flingué mais on est pas dans un film » : la soeur refuse de croire en la possibilité angoissante d’un meurtre mais continue de s’interroger sur les circonstances exactes de la mort du policier.

« Pas de courrier laissé ni de plaque sur son bureau » : Helric Fredou n’a laissé aucune lettre pour expliquer son geste.  De même, il n’a pas déposé sa plaque de police en évidence comme le font parfois certains de ses collègues retrouvés suicidés.

« C’était quelqu’un de calme, avec un grand esprit de discernement selon son formateur » : la soeur a plusieurs fois souligné le sang-froid du policier -tenu en estime par son formateur en raison de sa perspicacité- et le fait qu’il n’était ni violent ni impulsif.

« On nous a enlevé les ordinateurs et son portable perso, on nous a tout pris, ça nous a choqués mais c’est la procédure, nous a-t-on dit » : dans l’après-midi du 8 janvier, les policiers ont fouillé le domicile du défunt, en présence de sa mère et de sa soeur, avant d’emporter son matériel informatique et son smartphone personnel.

« Ma maman, qui était très fusionnelle avec lui, est retournée contre la terre entière : elle veut savoir comment il s’est tué. Il a un pansement sur le front. Sur le côté, c’est trépané à cause de l’autopsie. À l’arrière du crâne, il n’y a rien »: informée vers 5 heures du matin du décès, la soeur rapporte avoir dû insister pour accéder au corps du défunt. C’est seulement en fin de journée qu’elle et sa mère ont été autorisées à voir le corps d’Helric Fredou.

– « Mon frère avait lui-même trouvé deux suicidés -dont l’un à Melun- et avait dit  à maman ‘je te ferai jamais un truc comme ça’, à savoir me tuer et te laisser seule. Il n’était pas dépressif » : en novembre 2013, Helric Fredou avait effectivement été le policier qui avait découvert le corps de son collègue Christophe Rivieccio, retrouvé mort dans le même commissariat de Limoges.

–  » Mon frère était chez lui ce soir-là et comme il était de permanence, ils l’ont appelé et il est venu au commissariat vers 23h30… La journée avait été très tendue selon ses collègues…. Des policiers de Paris étaient présents dans la soirée… Il devait rédiger un rapport mais il y a eu des frictions, je ne sais pas sur quoi… Il leur a dit qu’il devait passer de toute urgence un coup de téléphone et comme ils ont vu qu’il ne revenait pas, un collègue est allé le chercher à son bureau et l’a découvert mort  »  (…)

 

Un Commissaire de police de la France s’est suicidé après avoir tenté d’émettre un mandat d’arrêt pour meurtre contre le président Obama :

Un rapport absolument étonnant du Service du Renseignement à l’Étranger qui circulait au Kremlin aujourd’hui semble démontrer pourquoi tous les principaux officiels des États-Unis n’ont pas pu se joindre à leurs homologues à Paris hier et qui marchaient en solidarité contre le massacre du Charlie Hebdo, et le rapport révèle qu’un haut commissaire de la France s’est « suicidé » dans les heures de sa tentative d’obtenir un mandat d’arrêt européen pour le Président Barack Obama et quelques autres dirigeants américains encore inconnus.

Selon ce rapport, le commissaire de police Français, Helric Fredou, a été dépêché immédiatement après le massacre du Charlie Hebdo, le 7 janvier, afin d’examiner des documents contenus dans un petit sac à dos dans la voiture utilisée par les tueurs Saïd et Chérif Kouachi pour s’enfuir, et qui contenait le permis de conduire et la carte d’identité de Saïd.

Les analystes du Service du Renseignement à l’Étranger, dans le présent rapport, disent que le Commissaire de police Helric Fredou a également découvert dans ce petit sac à dos un certain nombre de « documents cryptés » et des numéros de téléphone, dont l’un des plus importants était un numéro de téléphone cellulaire américain « directement relié » à l’ancien général des États-Unis et directeur du Central Intelligence Agency (CIA), David Petraeus.

Ce rapport ajoute également que lors de la découverte de ces documents « reliés à Petraeus » par le Commissaire de police Fredou, le Service du Renseignement à l’Étranger démontrent qu’il a contacté le procureur de Paris, François Molins, et demandé que la Cour d’Assises délivre immédiatement un mandat d’arrêt européen pour le Président Barack Obama et les « autres » officiels américains devant être nommés dans les 24 heures.

Toutefois, ce rapport poursuit que dans les 3 heures de la demande du Commissaire de police Helric Fredou, son corps a été retrouvé près de son poste de travail, dans son bureau, avec une seule balle dans la tête, à 01.00 heure, jeudi le 8 janvier, ce qui a été rapidement identifié comme un suicide ; Et, les officiels du régime Obama ont commencé à inonder les médias américains avec des rapports selon lesquels l’ancien directeur de la CIA, David Petraeus, était en danger d’arrestation sur des accusations criminelles en relation avec du matériel confidentiel retrouvé en possession de ses maîtresses.

Bien que ce rapport du Service du Renseignement à l’Étranger ne précise pas explicitement quelles preuves le Commissaire de police Helric Fredou avait découvert afin de présenter sa demande sans précédent pour l’arrestation du président américain, il fait effectivement allusion à un bien plus grand complot entourant le massacre du Charlie Hebdo qui implique non seulement l’Arabie Saoudite, mais, également la CIA. (source et suite)


Jimmy Guieu, l’un des plus grands ufologue et recherchiste français, a été assassiné, selon ses proches (J’ai compilé ses documentaires vidéos : Jimmy Guieu & LES PORTES DU FUTUR) :


Nous pourrions énoncer chaque cas évocateur que ça ne changerait rien pour les plus têtus de nos congénères. Les choses sont ainsi. Rassure toi lecteur : il y a 50% de chance que ce que tu lis ici soit faux. Il n’appartient qu’à toi de faire les recherches adéquates pour dissiper les doutes, et « reprendre une activité normale ».

Pour les autres, vous aurez compris que les choses sont extrêmement claires pour qui veut les voir. L’avènement final du fascisme le plus sournois et le plus violent se dévoile à nous dans toute sa dimension. Gageons ici que les plus lents mettrons encore quelques temps à prendre la mesure de la situation

4eme-reich-pour-tous

ANTIFAE6

Advertisements