Tag Archive: antifas


La graaaande classe internationale des bras cassés incultes pantins/agents du mondialisme

Article de egaliteetreconciliation.fr

marion-sigaut« Vendredi 13 janvier 2017 en début de soirée, alors que l’historienne Marion Sigaut s’apprêtait à donner une conférence sur le thème « Des enfants disparus de l’Hôpital général à la déclaration de l’ONU sur les droits sexuels » à Espinas (Tarn-et-Garonne), des « antifascistes » ont pénétré dans la salle pour l’en empêcher.

Au nombre d’une vingtaine, les « antifas » ont vociféré leur haine d’Alain Soral et de tous ses soutiens, puis entrepris d’asperger la conférencière… de mousse à raser.

Marion Sigaut, venue en paix pour aborder la question historique de la protection de l’enfance, a tenté de discuter pour calmer ses adversaires, mais ceux-ci ont répondu, fidèles à leur vision très étroite du dialogue : « On est venus pour ne pas vous écouter !  »

Non contents de perturber un auditoire et une conférencière tout à fait pacifiques, les antifas ont ensuite volé les livres que l’historienne avait apportés, puis, quittant le lieu de la conférence, les ont… dispersés dans tout le village.

Faire taire des intellectuels et empêcher leur public de lire des livres : tels sont bien les objectifs de « l’antifascisme » d’aujourd’hui…

Lire la suite

antifas-israel-usa-mondialisme

Les « antifas » d’aujourd’hui ? Les petits soldats minables du mondialisme et défenseurs de la pire entité racialiste qui existe, israël*

Source : https://francais.rt.com/opinions/21797-autoproclames-antifas

Censés combattre «la peste brune», les «antifas» semblent faire preuve d’une fascination mimétique pour les méthodes de cette dernière, selon le spécialiste des questions européennes Pierre Lévy.

Des groupes autoproclamés «antifascistes» tentent régulièrement d’apparaître sous les feux de la rampe. Encore tout récemment à Paris, samedi 4 juin, certains ont affronté la police… pour rendre hommage au jeune Clément Méric, décédé le 5 juin 2013.

Des militants se réclamant de cette mouvance ont également réussi à faire parler d’eux à l’occasion desdites Nuits debout parisiennes, et, surtout, à la faveur de la mobilisation syndicale contre le projet de loi El Khomri. Certains se sont illustrés en amont des cortèges en faisant reprendre le slogan «tout le monde déteste la police» par quelques centaines de jeunes. Un slogan qui avoisine le degré zéro de la pensée politique.

La dénomination «antifasciste» revendiquée sonne du reste étrangement, dès lors qu’il s’agit de rouer de coups des journalistes, ou de blesser plus d’une dizaine de membres du service d’ordre CGT lors de la manifestation du 12 mai dernier.

Lire la suite

« Les élites politiques peuvent compter sur de précieux auxiliaires dans leur sale besogne de flicage du web : les antifas.

antifa-faGénéralement issus de la petite-bourgeoisie, sans culture politique ou presque, peu ou mal organisés, leurs méthodes basées sur les attaques délatrices et calomnieuses ad hominem les rapproche des extrémistes sionistes. Leurs buts également : s’attaquer à ceux qui résistent au mondialisme, à l’impérialisme, au sionisme et à l’entreprise de démolition des acquis sociaux de l’après-guerre mise en œuvre par la classe dominante. Ils sont agressifs et peuvent être violents à l’occasion. Ce premier mai, ils ont agressé le groupe des militants de l’Union populaire républicaine présents à la Bastille, faisant ainsi le jeu de l’oligarchie européiste et de leurs représentants politiques. Les antifas sont les idiots utiles du capitalisme.

Les antifas ne constituant pas à proprement parler une structure organisée mais une constellation de groupuscules, bien que quelques tentatives de regroupement aient été faites notamment à travers le collectif REFLEXe ou le site d’informations La Horde, le terme de « mouvance » convient mieux pour les caractériser. Sans porte-parole, sans programme politique, la nébuleuse antifa relève davantage de la milice que du parti politique.

Lire la suite

antifafascistes

Lire la suite

Ornella Guyet est l’une de ces fausses antifa qui « milite » dans le sens du système, qui a une indignation très sélective et qui diffuse sur son site des calomnies sur un ensemble de contestataires de gauche (qui flirteraient avec l' »extrême droite » selon elle). Activeast étant aussi dans le viseur de ces sites de désinformation (et mentionné également chez miss Guyet), je relaie intégralement cet article de l’Observatoire du néo-conservatisme. Merci à eux pour le travail qui servira à d’autres.


ornella_guyetOrnella Guyet se déclare “journaliste spécialiste des réseaux d’extrême droite”. Sous le pseudonyme de «Marie-Anne Boutoleau» et par l’intermédiaire du site Indymedia Paris, cette elle s’est fait connaître par des campagnes de diffamation et d’injures à l’encontre de nombreuses personnalités de gauche qu’elle associe aux « fascistes ». Parmi la longue liste des offensés, nous retrouvons François Ruffin, Pierre Carles, Michel Collon, Frédéric Lordon, Hervé Kempf, Alain Gresh, ou encore Noam Chomsky.

L’expression « confusionnisme” fait désormais partie de la novlangue d’Ornella Guyet et de nombreux groupuscules qui se réclament de la lutte antifasciste. Afin d’amalgamer la lutte contre néolibéralisme et impérialisme à l’extrême droite, ces “activistes” n’ont jamais eu le moindre scrupule pour employer des arguments fallacieux habituellement utilisés par les propagandistes du néocolonialisme qui se doivent de justifier une guerre tout les six mois.

Via son site Confusionnisme.info, Ornella Guyet nous signale ici très succinctement pour ne pas dire de manière simpliste, que “le confusionnisme politique peut relever d’une stratégie mûrement réfléchie (c’est notamment souvent le cas à l’extrême droite) comme il peut aussi être le fruit de l’ignorance ou de la naïveté de certains militants (notamment à gauche).” Sans plus de précisions Ornella Guyet rajoute : “Historiquement, on peut situer les débuts de ce phénomène en France à la fin du 19ème siècle”.

Mais plusieurs questions se posent : Qui est vraiment Ornella Guyet ? Quelles sont ses motivations ? Pourquoi reprend-elle à son compte la rhétorique et les méthodes habituellement utilisées par les néo-conservateurs ? Comment expliquer qu’elle fustige une très grande partie de la gauche alors qu’elle ne dit mot sur une certaine extrême droite ? Quelles sont les sources de cette « journaliste antifa » ? Pour répondre à ces interrogations il nous a semblé important de revenir attentivement sur la sémantique des diatribes diffusées par Ornella Guyet.

Afin d’échapper à la confusion, ouvrons le dictionnaire :

Pour le petit Larousse, le mot confusionnisme se traduit par le fait d’entretenir la confusion dans les esprits et d’empêcher l’analyse objective des faits. Cependant, il est vrai que cette expression a une existence antérieure dans les discours politiques… une antériorité qu’Ornella Guyet, toujours dans le flou, ignore ou omet simplement de préciser. Ainsi au début des années 30, Léon Trotsky qualifiait la ligne politique de la Fédération communiste catalane-baléare (FCCB) dirigée par Joaquín Maurín de « mélange de préjugés petits-bourgeois, d’ignorance, de “science” provinciale et de coquinerie politique ». Voilà selon Trotsky «Le confusionnisme de Maurín et de la Fédération catalane ».

La revue “Monde” et les trotskystes furent eux aussi qualifiés de “confusionnistes”. En novembre 1930 à l’occasion du deuxième congrès des écrivains révolutionnaires qui se tient à Kharkov, “Monde”, créée et animée par l’écrivain Henri Barbusse, est accusé d’être «un journal sans principes directeurs, qui dès le départ avait pris une position anti-marxiste », de se caractériser par « le confusionnisme », d’avoir pour collaborateurs « des agents du trotskisme, des social-fascistes, des radicaux bourgeois, des pacifistes », bref d’être hostile à l’idéologie prolétarienne. Voir un éditeur pour le socialisme libertaire

1. Décryptage de la “méthode Guyet”:

Lire la suite

conference-charles-robin-bordeaux-2015Le Cercle Politzer recevra Charles Robin à Bordeaux le 10 octobre 2015 à 14h30 pour une conférence sur le thème : « Quel antifascisme ? Sur les errances idéologiques de la gauche. »

Professeur de français et de philosophie, auteur de plusieurs articles universitaires sur la critique du libéralisme, Charles Robin écrit également pour les revues Éléments, Rébellion et Perspectives libres. Il se fait connaître fin 2014 avec son ouvrage La Gauche du capital.

À l’invitation du Cercle Politzer, il expliquera les évolutions récentes de l’antifascisme et le reflet qu’elles donnent de la gauche contemporaine.

Entrée gratuite.

Réservation obligatoire : merci d’envoyer un courriel avec le nom des participants à cp.conferences@gmail.com

Interventions passées de Charles Robin


Anarchisme conservateur
Conférence de Charles Robin

Le 28 juin 2015, ER Lille accueillait Charles Robin pour une conférence.

Lire la suite

banniere-les-enrages

Bannière du « site ».. La punch-line de malade..

L’article le plus court du blog, vous verrez pas besoin d’en rajouter. Les lecteurs se souviendront que je dois encore une réponse à leurs dernières attaques. Ça vient, tranquillement. (T’es pressé ?)

Voici donc en attendant une citation, il s’agit en fait de la seule note de bas de page de cet article :

La formule « Nouvel Ordre Mondial  » provient de la théorie conspirationniste de l’auteur d’extrême droite Eustace Mullins, théoricien antisémite, révisionniste et négationniste.
Une synthèse !

Une synthèse !

Cela devrait suffire, c’est un condensé de la manipulation vaseuse du ce « site » : toute la logorrhée des qualificatifs habituels : conspi, théoricien, extrême droite, et bien sûr (sinon ce ne serait pas complet), ce qui concerne expressément les juifs -ce qu’ils doivent être- : antisémite, révisionniste, négationniste.
On s’étonnerait presque de ne pas avoir décroché le point G.

nouvel-ordre-mondial-ils-le-disent

Lorsque l’on appelle ce « nouvel ordre mondial » de ses vœux, il ne s’agit plus d’une « théorie »… Il faut vraiment vouloir prendre les gens pour des cons. Ce que fait ce site de merde

Mais là n’est pas le plus important ; ce passage, « La formule Nouvel Ordre Mondial provient de la théorie conspirationniste.. » est le plus croustillant, puisque ce(s) branleur(s) font fi des nombreuses allocutions de dirigeants militant ostensiblement pour ce « Nouvel ordre mondial », qui n’a donc RIEN de « conspirationniste » puis-qu’admis (Cf Bush -senior/junior-, Sarko et autres connards). Révise ton discours, parasite de mes 2.

« Nous irons ensemble vers le nouvel ordre mondial, et personne, je dis bien personne ne pourra s’y opposer »

Sarkozy, 16 janvier 2009

Découvrir l’auteur « diabolique » cité

(livre incontournable, probablement pas lu par le(s) gu-gus derrière le « site ») :

les-secrets-de-la-reserve-federaleLes secrets de la Réserve Fédérale de Eustace Mullins: La plupart des gens, aux États-Unis, en Europe et dans le reste du monde, pensent que les dollars en circulation sont créés par le gouvernement américain. Que le nom de « Réserve Fédérale », mentionné sur chaque billet, désigne une administration gouvernementale. Or, il n’en est rien : la « Réserve Fédérale » est une institution privée, possédée par des banques commerciales. Ce livre, traduit pour la première fois en français, a représenté quarante années de travail pour son auteur. C’est probablement un des ouvrages les plus importants du XX° siècle. C est le seul livre brûlé en autodafé, par décision de justice, en Europe après 1945. C’est une enquête minutieuse, servie par l’honnêteté et la compétence. C’est, aussi et surtout, une révélation sur la manière dont fonctionne réellement le monde, depuis un siècle. Dans ce livre vous apprendrez, entre autres choses, que : Le système de la Réserve Fédérale n’est pas fédéral. En outre, il ne possède pas les moindres réserves. C’est un syndicat d’émission monétaire, dont les membres se sont octroyé le privilège exorbitant de fabriquer l argent que vous gagnez durement. Sans ce système, il est très probable que les deux guerres mondiales n auraient pu être ni déclenchées, ni financées. Et surtout, vous apprendrez, que, pour citer Henri Ford, un grand capitaine d’industrie et un VRAI américain : « L’unique objectif de ces financiers est le contrôle du monde par la création de dettes inextinguibles. » Des mots qui, à l heure actuelle, prennent une actualité brûlante… […]


Se renseigner sur l’évolution historique du courant mondialiste, et du « Nouvel ordre mondial » en particulier :

Et aussi :

Vieux "logo" bien pourri de l'ex-site de chiens de garde

Vieux « logo » bien pourri de l’ex-site de chiens de garde

Dans l’une de ses vidéos d’Août 2012, Johan Livernette (écrivain français catholique contre-révolutionnaire) répondait méticuleusement à cet autre site (entre-temps disparu, ré-ouvert puis arrêté) « Conspis hors de nos vi[ll]es » qui s’était aussi attaqué à Activeast en 2011. Énième site pompeusement et ostensiblement revendiqué « Antifa », mais qui ne faisait que s’en prendre aux résistants de tous poils, un autre chien de garde du système en somme.

Je diffuse cette vidéo, en me détachant personnellement (ainsi que le réseau ActivEast) de son côté religieux, la proposant pour le côté informatif et les questions de fond. Et de préciser dans la foulée que je n’ai rien d’anti-chrétien.

Sujets abordés en vrac : théorie du complot, communisme, révolution bolchevique, libertaires, histoire, Joseph de Maistre, Rothschild, David Rockefeller, Churchill, Bilderberg, Antony Sutton, Khazar, Juifs, franc-maçonnerie, Nouvel Ordre Mondial, sionisme, Al-Assad, Syrie, MI6, Torah, Talmud, Babylone, Jerusalem, Dieudonné, Jamel Debbouze, Roger Dommergue, Rony Brauman, Pranaitis, Julio Meinvielle, Benjamin Freedman, Jésus-Christ, catholicisme, Saint Augustin, Bible, Apocalypse, évangile.

Johan Livernette sur le site conspis hors de nos vies

Quand à moi, je me propose d'analyser la bannière du site "confusionnisme.info" plus bas

Quant à moi, je me propose d’analyser la bannière du site « confusionnisme.info » plus bas

Quand une crasseuse « antifa » se prend une quenelle bien dosée

Je reproduis ici (avec sa permission) la lettre ouverte de Nicolas Bourgoin en réponse au site « confusionnisme.info », une de ces antennes qui se revendiquent « antifa », mais qui pue l’officine trotskyste crypto-juive à plein nez (comme d’autres sites tels que « parasite antifa », « morbaks véners » (qui m’a attaqué ad hominem deux fois ces dernières semaines – une réponse est en cours, je prends mon temps) et autres Indymierda déjà évoqué sur ce site.

Je ne présente pas Nicolas, il s’en charge sur son blog :

Nicolas Bourgoin, né à Paris, est démographe, docteur de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales et enseignant-chercheur. Il est l’auteur de quatre ouvrages : La révolution sécuritaire (1976-2012) aux Éditions Champ Social (2013), La République contre les libertés. Le virage autoritaire de la gauche libérale (Paris, L’Harmattan, 2015), Le suicide en prison (Paris, L’Harmattan, 1994) et Les chiffres du crime. Statistiques criminelles et contrôle social (Paris, L’Harmattan, 2008).

Sa lettre :

Lire la suite

Pour les besoins de l’écriture d’un essai, je recherche la collaboration de personnes se revendiquant / qui pensent être / qui croient être « antifa ». Vous connaissez quelqu’un qui affirme être « antifa » ? Vous êtes vous-même un antifa convaincu ? ce message est pour vous.

Par le biais d’une interview, qui peut prendre la forme d’une entrevue filmée (à visage découvert ou masqué) ou écrite, ou par le biais d’une interview (signée ou anonyme) réalisée par un simple échange de mails, je cherche à collecter des points de vue, avis divers, de personnes de tous âges qui sont engagés moralement ou physiquement, de près ou de loin, dans cette idéologie.

L’antifascisme est revendiqué par divers groupes ou personnes, comme une réponse à un fascisme qui prend selon les avis diverses formes dans la vie quotidienne.

Il n’existe pas d’ouvrage relativement sérieux sur le sujet. Or, je pense que c’est un sujet important à bien des égards, que je ne développerai pas ici (du reste, le blog -https://activeast.wordpress.com- est relativement fourni en avis sur la question).

Concerné de près par cette mouvance, ayant fait des expériences en relation avec des antifas, mon propre témoignage ne saurai cependant être suffisant pour la proposition d’un ouvrage sur le sujet. Aussi, je vous invite à diffuser cet appel aux personnes de votre entourage ou aux connaissances qui pourraient être intéressés par cette démarche, qui leur permettrait d’exprimer sans tabou leur vision sur la question.

Je recherche également des avis de personnes qui critiquent cette position politique : d’anciens antifas, des victimes d’agissements estampillés « antifa », des ennemis déclarés de cette mouvance, des fascistes qui se revendiquent comme tel, des personnes qui pensent avoir été attaquées verbalement ou physiquement pour leurs positions politiques, justement ou injustement (…)

Activeast [@] free.fr

ANTIFAE6

Goydorak

Détournement par Le Cercle des Volontaires


#ARTIVISME sur Activeast

pirate-artivisme-ae

antifascisme

Message d’ActivEast depuis longtemps

Un jour à marquer d’une pierre blanche. Des antifas font leur « méa culpa » et expriment clairement que « Soral a raison« . Il reviennent sur leurs années « chasseurs de skins » contre « skins » dans les années 80, ce qui, en langage actuel, donnerait « antifas » contre « fachos ».

La première vidéo (juillet 2014) est donc l’explication qu’ils donnent à ERTV (Web TV de l’association Égalité & Réconciliation fondée par Alain Soral) de leur prise de conscience.

Suivent les deux documentaires « Antifas – Chasseurs de skins » (2008) et la réponse de « batskin » (Serge Ayoub) à cette vidéo, sorti peu après, « Sur les pavés« . Puis quelques vidéos de la (non) pensée de cette mouvance perdue dans les méandres de la haine et de la violence, qui incarne souvent un nouveau visage du « fascisme » qu’ils prétendent (encore pour certains) combattre.
Lire la suite

antifascismeLa coupe étant pleine, il fallait enfoncer le clou en synthétisant la démystification de cette gangrène intellectuelle qu’est l’antifascisme récupéré* par bon nombre d’antifas à la dérive.

ANTIFAE6(Je précise me situer dans une case proche d’un antifascisme de conviction*, profond, sincère et viscéral – Quoique je préfère n’endosser aucune de ces étiquettes galvaudées.- Cette prise de position n’est certainement pas un alignement idéologique sur la pensée d’un autre, puisque je fonde mon  propre avis sur mon expérience personelle, locale, qui m’a permis de forger mes propres convictions présentes, qui trouvent un écho de plus en plus partagé par l’éventail politique.)

Place donc à la parole de tous bords, sur le thème des antifas démasqués [Ced] Lire la suite