Tag Archive: confusionnisme


« Les élites politiques peuvent compter sur de précieux auxiliaires dans leur sale besogne de flicage du web : les antifas.

antifa-faGénéralement issus de la petite-bourgeoisie, sans culture politique ou presque, peu ou mal organisés, leurs méthodes basées sur les attaques délatrices et calomnieuses ad hominem les rapproche des extrémistes sionistes. Leurs buts également : s’attaquer à ceux qui résistent au mondialisme, à l’impérialisme, au sionisme et à l’entreprise de démolition des acquis sociaux de l’après-guerre mise en œuvre par la classe dominante. Ils sont agressifs et peuvent être violents à l’occasion. Ce premier mai, ils ont agressé le groupe des militants de l’Union populaire républicaine présents à la Bastille, faisant ainsi le jeu de l’oligarchie européiste et de leurs représentants politiques. Les antifas sont les idiots utiles du capitalisme.

Les antifas ne constituant pas à proprement parler une structure organisée mais une constellation de groupuscules, bien que quelques tentatives de regroupement aient été faites notamment à travers le collectif REFLEXe ou le site d’informations La Horde, le terme de « mouvance » convient mieux pour les caractériser. Sans porte-parole, sans programme politique, la nébuleuse antifa relève davantage de la milice que du parti politique.

Lire la suite

Publicités

contre les rouges-bruns« Depuis quelques années, fleurissent sur la toile les sites dits « anti-fascistes » qui se caractérisent par leur volonté de démasquer et cataloguer les « rouges-bruns » ou autres idéologues d’extrême droite. Le parti pris sous-jacent de ces sites consiste à affirmer qu’aujourd’hui l’extrême droite et la menace « fasciste » se présenteraient sous les traits idéologiques de l’extrême gauche traditionnelle, d’où l’appellation de « rouge-brun » qui renvoie dans les faits à un agglomérat de traits idéologiques issus de l’extrême gauche traditionnelle et de l’extrême droite raciste.

Lire la suite

confusion
Qui n’est jamais tombé sur cette formule, au détour d’une conversation sur internet, ou dans la vie réelle ? Cette expression est l’apanage de l’extrême gauche et s’adresse invariablement à quelqu’un qui soutiendra un discours hors du cadre dogmatique de l’antifasciste présent.

Pour y avoir été mêlé plusieurs fois, j’en dégage cette tentative de définition et ces remarques : Lire la suite

Quand à moi, je me propose d'analyser la bannière du site "confusionnisme.info" plus bas

Quant à moi, je me propose d’analyser la bannière du site « confusionnisme.info » plus bas

Quand une crasseuse « antifa » se prend une quenelle bien dosée

Je reproduis ici (avec sa permission) la lettre ouverte de Nicolas Bourgoin en réponse au site « confusionnisme.info », une de ces antennes qui se revendiquent « antifa », mais qui pue l’officine trotskyste crypto-juive à plein nez (comme d’autres sites tels que « parasite antifa », « morbaks véners » (qui m’a attaqué ad hominem deux fois ces dernières semaines – une réponse est en cours, je prends mon temps) et autres Indymierda déjà évoqué sur ce site.

Je ne présente pas Nicolas, il s’en charge sur son blog :

Nicolas Bourgoin, né à Paris, est démographe, docteur de l’École des Hautes Études en Sciences Sociales et enseignant-chercheur. Il est l’auteur de quatre ouvrages : La révolution sécuritaire (1976-2012) aux Éditions Champ Social (2013), La République contre les libertés. Le virage autoritaire de la gauche libérale (Paris, L’Harmattan, 2015), Le suicide en prison (Paris, L’Harmattan, 1994) et Les chiffres du crime. Statistiques criminelles et contrôle social (Paris, L’Harmattan, 2008).

Sa lettre :

Lire la suite

« Beaucoup de bla-bla, mais on aime ça »

Autours du détournement: La dialectique peut-elle casser des briques
(visionnage et téléchargement plus bas)

dialectique-web

Lire la suite