Et si la (r)évolution mondiale initiée en 2011 était le point de départ de la nouvelle « Internationale » ouvrière ?

Lors de la première Internationale (1863), la scission a eu lieu entre la pensée Marxiste débouchant sur le socialisme et le syndicalisme (le côté « réformiste » de cette Internationale), opposée à la pensée de Bakounine, plus libertaire, qui donnera les mouvances Anarchistes ¹.

Sans le casse tête idéologique très compliqué de notre société, sans le spectre actuel d’un « nationalisme équivalant à du fascisme » qui empêche toute réflexion poussée sur les possibilités de démondialisation, on pourrait posément analyser la situation géopolitique.

Advienne que pourra, nous allons nous y risquer 😉
(& que trépasse si je faiblis)

Proposition d’Internationale des Nations Unies « 2.0 »

Lire la suite

Publicités