Tag Archive: idéologie


Objet : proposer deux vidéos d’internautes soulevant un problème d’objectivité chez certains nouveaux acteurs influents de Youtube, et appuyer ces analyses.

Contexte : le phénomène des youtubeurs

En grande surface, vous pouviez trouver "le guide des youtubeurs". N'allez pas y chercher de contenu intellectuel, il n'est pas fait pour.

En grande surface, vous pouviez dès octobre 2016  trouver « le guide des youtubeurs ». N’allez pas y chercher trop de contenu intellectuel, il n’est pas fait pour. #panemetcircences

Le phénomène de société des youtubeurs est énorme. N’importe quel inconnu (à l’instar de la téléréalité) a maintenant l’opportunité de se constituer rapidement une communauté de followers (abonnés) sur la plate-forme de vidéos du géant Google. Ces (parfois très) jeunes gens produisent régulièrement des vidéos sur des thématiques telles que le maquillage, les jeux vidéo, la cuisine ou tout autre sujet somme toute assez léger*. Un grand nombre de vues sur leurs vidéos leur rapportent de l’argent. Dans ce milieu, quand on perce, on peut vivre de cette activité (si si). Certains sont même invités en prime-time à la télévision, et publient des livres vendus partout, preuve s’il en fallait que ce phénomène est bien vu du système en place.

Peu à peu sont apparus d’autres youtubeurs abordant des sujets moins légers en donnant leur avis sur la politique (objectivement pro ou anti système). Ils sont venus appuyer les rangs grossissants de la contre-information par l’Internet, celle qui contrebalance naturellement l’information biaisée servie par les médias possédés par une poignée de milliardaires pour maintenir leur paradigme ultralibéral.

Depuis quelques années, en France comme à l’étranger, les pouvoirs en place -gouvernements et médias- ont lancé une véritable chasse aux sorcières envers les sites qui diffusent une information non conforme à la doxa mondialiste. Parmi ces initiatives bien-pensantes, on relèvera 1) le site gouvernemental « OnTeManipule », 2) cette décision européenne (en 2013) de rémunérer des trolls europhiles pour contrer l’euroscepticisme sur Internet, 3) l’ensemble des chaînes de télévision se sont emparés de la thématique « conspirationniste » ou « complotiste », avec par exemple une pastille dédiée de Canal+ en prime-time, « le Complot« .

youtubisme-bienpensantNotre sujet : Parallèlement est apparu un phénomène particulier sur youtube : des chaines entières dédiées à la « zététique » et à « l’hygiène mentale » consistant à dire : « sur internet, on ne trouve que des sites conspirationnistes qui ne véhiculent que des inepties, des mensonges qui trompent les pauvres internautes. Changeons cela, et apprenons-leur à réfléchir à nouveau dans les sentiers battus et permis du conformisme ». Enrobant leur discours dans un paternalisme mal caché derrière une condescendance détestable, abordant à leurs débuts des thématiques variées (et intéressantes) en déballant leur scientisme à toute épreuve. Puis très vite est apparu un intérêt tout particulier -et récurent- à s’attaquer aux « conspis« , mettant sournoisement sur un même plan des thématiques farfelues (croyances comme les réptiliens, les licornes, le père-noël) avec d’autres beaucoup plus problématiques : nouvel ordre mondial, bankstérisme, santé, terrorismes, franc-maçonnerie, (…).

C’est cette curieuse manie qui est enfin pointée ici par Charles Robin ou « Autodisciple » qui entament sereinement l’analyse de ces nouveaux flics de la pensée, qui donnent la vague impression d’œuvrer idéologiquement de concert avec le pouvoir en place:

Lire la suite

contre les rouges-bruns« Depuis quelques années, fleurissent sur la toile les sites dits « anti-fascistes » qui se caractérisent par leur volonté de démasquer et cataloguer les « rouges-bruns » ou autres idéologues d’extrême droite. Le parti pris sous-jacent de ces sites consiste à affirmer qu’aujourd’hui l’extrême droite et la menace « fasciste » se présenteraient sous les traits idéologiques de l’extrême gauche traditionnelle, d’où l’appellation de « rouge-brun » qui renvoie dans les faits à un agglomérat de traits idéologiques issus de l’extrême gauche traditionnelle et de l’extrême droite raciste.

Lire la suite

conservateurs-et-libertaires
Ce titre, volontiers provocateur, est d’un binarisme exaspérant. Car d’un côté nous aurions le « progressisme » et de l’autre, « l’arriérisme », selon la lecture dominante en cours.

La lecture binaire est vraiment nuisible.Prenons le cas de la sexualité et teintons-la d’idéologie :

L’exposition controversée de Marseille sur la pédophilie

J'ai gardé trace de cette expo sur l'autre blog du réseau ActivEast

J’ai gardé trace de cette expo sur un autre blog du réseau ActivEast « Réseaux pédocriminels« 

Une récente exposition artistique polémique à Marseille où les artistes Reinhard Scheibner et Stu Mead ont librement exposé du 13 Juin 2015 au 13 Septembre, à la Friche la Belle de Mai au 41 rue Jobin 13003 à Marseille. Les œuvres proposées, et incriminées dans cette affaire, représentaient des scènes explicites de pédophilie, de satanisme et de zoophilie.

Cette information s’est rapidement répandue sur les réseaux sociaux, suscitant les plus vives réactions des internautes, majoritairement choqués par cette initiative. Une question ressort souvent : est-ce que la municipalité était au courant, avait-elle donné son aval ?

Contacté lundi 31 Août par mes soins, la personne chargée du standard de l’exposition a affirmé que l’exposition avait bien lieu jusqu’à la date initialement prévue, démentant ainsi une rumeur lancée sur les réseaux sociaux qui affirmait que l’exposition s’était subitement arrêtée avant la date initiale, vraisemblablement grâce à la mobilisation d’une partie de la population ulcérée. N’arrivant pas à contacter le secrétariat municipal pour la Culture, a qui je souhaitais poser la question de savoir si la mairie de Marseille était informée, nous ne pouvons que supposer l’ignorance d’une telle exposition par la municipalité.

En attendant les éclaircissements nécessaires, nous pouvons nous interroger sur des questions de fond :

  • Est-ce que l’expression de la pédophilie doit être tolérée au nom de la Liberté d’expression ?
  • Est-ce que l’age de la majorité devrait-être abaissé, comme le demandent depuis 40 ans certains groupements de personnalités de gauche ? [1]
  • Est-il « réactionnaire » de s’opposer aux pratiques de la pédophilie, de l’inceste et de la zoophilie ?

Consécutivement sont apparus deux articles sur des sites mainstream, l’un intitulé « L’extrême droite s’en prend à une exposition qu’elle juge «pédopornographique» » (à vous de juger, lecteurs, s’il faut être « d’extrême droite » pour qualifier les œuvres de « pédophilies ». De même, le titre dit « qu’elle juge« , laissant penser que l’on pourrait ne pas la qualifier pédopornographique : à chacun de juger de la ligne de « BuzzFeed »).

L’autre article par les « Inrocks » titrait « La Friche Belle de Mai dans la ligne de mire de la fachosphère » … Idem, si l’on s’offusque, c’est qu’on est nécessairement un « malade mental » de la « fachosphère ».. D’autant que si les sites classés par certains à « l’extrême droite » ont en effet relayé l’affaire, ce fut bien après (en temps journalistique internet) mon propre article et celui de Wanted Pedo qui avaient fait enfler l’affaire.

Lire la suite